Baie-Comeau hérite de la collection L’art est un miroir, signée par Jérémie Giles

Par Charlotte Paquet 9:14 AM - 08 septembre 2021
Temps de lecture :

L’artiste peintre Jérémie Giles, à qui l’on doit la collection de 80 tableaux retraçant l’histoire de la peinture au Canada, est entouré du maire de Baie-Comeau, Yves Montigny, et de son neveu Léo Giles. C’est ce dernier qui était propriétaire de la collection jusqu’au don fait à la Ville de Baie-Comeau, qui a souligné son geste par la remise d’une plaque honorifique.

Exposée au pavillon Mance depuis 2017, la collection L’art est un miroir et ses 80 tableaux est désormais propriété de la Ville de Baie-Comeau, grâce au don effectué par Léo Giles, propriétaire de ces œuvres réalisées par son oncle, l’artiste Jérémie Giles.

Le mardi 7 septembre, c’était jour officiel de transfert de propriété en présence des deux hommes. La magnifique collection est un hommage à l’histoire de la peinture au Canada. Ses 80 toiles sont un honneur posthume aux peintres qui, à travers leur art, ont représenté la culture canadienne au fil de leur carrière.

Âgé aujourd’hui de 94 ans, Jérémie Giles a peint chaque artiste avec l’une de ses oeuvres marquantes en arrière-plan. Une courte biographie est associée aux oeuvres.

Cette collection, qui contenait à l’origine 72 tableaux avant d’être bonifiée pour atteindre le chiffre magique de 80 afin de souligner les 80 ans de la ville de Baie-Comeau en 2017, avait été acquise en Colombie-Britannique il y a de nombreuses années, particulièrement à des fins éducatives.

Pour Léo Giles, il était inadmissible que cette richesse artistique ne soit pas rapatriée au Québec. Il en a parlé à son oncle, qui, faut-il rappeler, voue un attachement particulier à la municipalité où il a résidé des années 50 aux années 70. Les ficelles d’un beau projet ont été attachées.

« Seul, je n’aurais pas pu faire revenir la collection au Québec. Ça me prenait la collaboration de quelqu’un et la collaboration, elle est venue de la Ville de Baie-Comeau », a expliqué Léo Giles, en soulignant le travail de partenariat ayant mené à l’entente d’il y a quatre ans pour l’exposition des œuvres.

« Elle va être protégée, elle va être montrée et elle pourra être appréciée par plus de monde possible », s’est réjoui le donateur, en disant espérer que le don puisse contribuer à attirer des touristes.

Un nouveau livre renfermant les photos des 80 toiles de la collection vient d’ailleurs d’être édité. Intitulé L’Art est un miroir, un reflet de l’histoire de l’art au Canada, il est disponible en librairie et pourrait l’être en ligne bientôt.

Une collection unique

Selon Jérémie Giles, L’art est un miroir est une collection unique au Canada. « Elle reflète pas mal tout notre passé du début de la colonie jusqu’à aujourd’hui et on pense que c’est important. Et Léo s’est laissé convaincre par mes arguments et ses propres arguments également, parce qu’il a analysé la situation, qu’elle soit donnée à Baie-Comeau. »

« Elle était sollicitée partout et elle est ici à Baie-Comeau et j’en suis très fier », a ajouté l’artiste, qui précisera plus tard que près d’une dizaine de municipalités étaient prêtes à l’accueillir.

L’artiste peintre et sculpteur – il a réalisé le buste de bronze de Brian Mulroney qui trône devant l’hôtel de ville – laisse ainsi un autre legs à Baie-Comeau, une ville à laquelle il se dit attaché de façon intrinsèque.

Jérémie Giles sait que la Ville protégera la collection et en fera la promotion. « Pour moi, c’est confortable, je vais pouvoir partir reposé », a lancé le nonagénaire.

Une ville de culture

Le maire de Baie-Comeau, Yves Montigny, s’est évidemment dit touché et heureux de ce don fait à sa ville. Il n’a pas manqué de rappeler l’importance des arts et de la culture à Baie-Comeau, et cela depuis sa fondation.

« Avec l’acquisition d’un don aussi extraordinaire de la part de M. Giles, c’est vraiment se projeter vers l’avenir et se dire : Baie-Comeau a été un pôle culturel, l’est maintenant et le sera pour l’avenir et cette exposition-là contribuera de façon phénoménale au niveau historique à faire comprendre l’importance des artistes ici au Canada, mais aussi ici à Baie-Comeau », a mentionné l’élu.

M. Montigny a aussi rendu un hommage bien senti à Jérémie Giles en soulignant sa « personnalité plus grande que nature ». « Même si ses origines ne sont pas baie-comoises, même s’il n’habite pas ici, on sent que Baie-Comeau n’est jamais loin de son cœur et de ses multiples projets. »

Tout au long de sa longue carrière, Jérémie Giles a peint 5 500 tableaux, tant figuratifs qu’abstraits, et a réalisé 1 300 portraits et 45 sculptures. Il a aussi offert plus d’une cinquantaine d’expositions solo, sans compter les multiples expositions de groupe.

Partager cet article