Yvan Ouellet se lance à Chute-aux-Outardes

Par Charlotte Paquet 2:34 PM - 08 octobre 2021
Temps de lecture :

Yvan Ouellet plonge en politique municipale et souhaite ravir la mairie de Chute-aux-Outardes.

Pour son entrée en politique municipale, Yvan Ouellet n’y va pas avec le dos de la cuillère et se présente à la mairie de Chute-aux-Outardes, rien de moins.

« Tant qu’à faire du changement, on va à la mairie », lance tout de go le conseiller en vente automobile, en disant croire que son pouvoir serait plus fort comme maire qu’à un poste de conseiller municipal.

Le sort des commerçants est au sommet des priorités du candidat. « Je veux amener une image de quelqu’un qui va aider les commerçants. On est en déclin. On perd des commerces à tous les ans. Il faut stopper l’hémorragie. »

Celui qui a déjà été propriétaire d’un restaurant Tim Horton ailleurs au Québec et dont la conjointe est en affaires depuis 25 ans à Chute-aux-Outardes se dit bien placé pour connaître la réalité de ce milieu. Et, rappelle-t-il, les commerçants ont besoin des citoyens du village tout comme les citoyens ont besoin de leurs commerçants.

« S’il n’y a plus de dépanneur à la Chute, ça ne me tente pas d’aller chercher une pinte de lait à Hauterive », illustre-t-il pour bien faire comprendre l’importance de tout faire pour préserver la bonne santé des commerces.

Pas de baguette magique

Tout en avouant ne pas avoir « la recette absolue » pour améliorer les choses à Chute-aux-Outardes, M. Ouellet souligne être ouvert aux idées des résidents.

« Je ne vais pas là pour révolutionner la planète, je ne suis pas capable. Je ne vais pas là en disant votez pour moi, je vais vous faire un tunnel », poursuit le candidat, qui précise ne pas vouloir réinventer la roue.

Yvan Ouellet assure respecter le maire sortant, Yoland Émond, qui réclame un troisième mandat. « Mais si on peut amener un autre point de vue », ajoute-t-il.

« Je ne vais pas là pour casser la baraque. Si le monde vote pour moi, tant mieux », conclut l’homme natif de la localité qu’il souhaite diriger.

Partager cet article