Du sang neuf et de l’expérience au conseil municipal à Baie-Comeau

Par Charlotte Paquet 7:15 PM - 08 novembre 2021
Temps de lecture :

Le maire Yves Montigny pose en compagnie de sept des huit conseillers élus dimanche. On reconnaît Carole Deschênes (N.-A.-Labrie), MarcRainville (Saint-Georges), Michel Beaulieu (Saint-Nom-de-Marie), Alain Chouinard (La Chasse), Joannie Lajeunesse (Mgr-Bélanger), Lysandre St-Pierre (Sainte-Amélie) et Serge Deschênes (Trudel). Absent : Sébastien Langlois (Saint-Sacrement). Photo courtoisie

Le prochain conseil municipal de la ville de Baie-Comeau sera à saveur de sang neuf et d’expérience à la suite de l’élection générale du 7 novembre. Réélu sans opposition, le maire Yves Montigny demeure bien en selle, mais quatre des cinq conseillers sortants ratent leur retour et de nouveaux visages s’amènent dans trois quartiers laissés vacants.

Après un mandat comme conseiller dans N.-A.-Labrie, Mario Quinn a été délogé par Carole Deschênes, qui a réussi haut la main son retour en politique municipale. Après 19 années à défendre les intérêts des citoyens de ce quartier, elle avait opté pour retraite il y a quatre ans, mais c’était sans compter la piqûre de la politique.

Mme Deschênes a obtenu 59 % des intentions de vote dans une lutte à trois où M. Quinn a terminé dernier avec 13 % des suffrages exprimés. Mario Larouche, un nouveau visage en politique municipale, a récolté 24 % des voix.
« Je suis très contente d’être revenue. Je trouve que la composition du conseil est bien équilibrée », a réagi la gagnante, qui y voit une certaine stabilité jumelée à « de nouvelles philosophies de vie pour Baie-Comeau ».

L’une des nouvelles élues qui incarnent la jeunesse, Joannie Lajeunesse, sans mauvais jeu de mots, est allée chercher 68 % des suffrages dans le quartier Mgr-Bélanger, représenté depuis 2013 par Réjean Girard. Ce dernier a recueilli 31 % des voix. Âgée de 34 ans et maman de deux enfants, Mme Lajeunesse est à l’emploi du Centre intégré de santé et de services sociaux de la Côte-Nord.

Ça se poursuit

Sylvain Girard a échoué dans sa tentative d’aller chercher un deuxième mandat comme conseiller dans le quartier Saint-Sacrement. C’est son prédécesseur, Sébastien Langlois, qui l’a emporté avec 53 % des suffrages. L’élu sortant en a recueilli 45 %. M. Langlois a représenté les citoyens de Saint-Sacrement de 2013 à 2017 pour ensuite se lancer dans la course à la mairie de Baie-Comeau, course qu’il avait abandonnée rapidement.

« Je suis vraiment emballé. J’ai l’impression que c’est une équipe de rêve. Il y a autant d’expérience que de jeunes qui arrivent avec des yeux neufs. Là, le travail pour moi, ça va être de convaincre une majorité de conseillers et le maire que mes propositions sont valables », a commenté le principal concerné.

Dans le quartier Saint-Nom-de-Marie, le conseiller sortant, Onil Lévesque, a également mordu la poussière devant Michel Beaulieu, qui a obtenu la plus forte majorité à l’élection de dimanche avec 72 % des voix. M. Lévesque, qui espérait un deuxième mandat, a dû se contenter de 28 % des suffrages.

Évidemment très satisfait de son éclatante victoire, Michel Beaulieu se promet maintenant de s’asseoir avec les gens de son quartier pour savoir « ce qu’ils veulent comme quartier et à quoi ils s’attendent de leur conseiller ».

Alain Chouinard est le seul conseiller sortant à avoir été réélu dans son quartier, La Chasse. Il obtient un deuxième mandat après avoir battu Martin Lafontaine, nouveau venu en politique municipale à 81 ans. Le vainqueur a récolté 65 % des voix contre 33 % pour M. Lafontaine.

De maire à conseiller

Trois candidats se faisaient la lutte dans le quartier Trudel, à la suite du départ d’Alain Charest. C’est l’ex-maire de Pointe-aux-Outardes, Serge Deschênes, qui a obtenu son laissez-passer au conseil municipal avec 51 % des voix.
Clara Mayer a pris le deuxième rang avec 29 % des suffrages tandis que Dany Gauthier n’a pu faire mieux qu’une troisième place avec 13 % des voix.

À 29 ans, Lysandre St-Pierre devient la plus jeune élue à Baie-Comeau après signé une victoire dans le quartier Sainte-Amélie, où la conseillère sortante, Viviane Richard, ne s’est pas représentée. L’enseignante en science politique au cégep de Baie-Comeau a recueilli 60 % des voix contre 39 % pour son adversaire et collègue de travail, Dave Savard, enseignant en philosophie.

« Je suis vraiment contente parce que les électeurs ont fait le choix de la jeunesse, ils ont fait le choix du changement et ils ont fait le choix de l’avenir pour Baie-Comeau », s’est exclamée Mme St-Pierre à son arrivée à l’hôtel de ville, dimanche soir. Elle n’a pas manqué de souligner que son travail et celui de M. Savard avaient permis à Sainte-Amélie d’enregistrer le plus haut taux de participation au vote, même s’il n’a atteint que 33,7 %. Dans l’ensemble de la ville, à peine 25,3 % des électeurs sont allés voter.

Enfin, rappelons que Marc Rainville a été élu sans opposition dans le quartier Saint-Georges à la suite de l’abandon de son adversaire, Michel Desbiens. M. Rainville avait également brigué les suffrages en 2017, mais c’est Martine Salomon qui l’avait emporté. Cette dernière ne s’est pas représentée en 2021.

Partager cet article