Un chasseur de fantômes à Baie-Comeau

Par Colombe Jourdain 6:00 AM - 09 novembre 2021
Temps de lecture :
Donald Dufour, chasseur de fantômes d'Anormal Paranormal avec certains équipements qu'il utilise lors de ses investigations. Photo courtoisie.

Que vous croyez on non aux fantômes, aux esprits ou aux entités, nul besoin de convaincre Donald Dufour, chasseur de fantômes qui vient de créer Anormal Paranormal, première entreprise du genre sur la Côte-Nord et qui enquête sur les phénomènes paranormaux.

L’homme natif de Ragueneau a toujours été interpellé par le sujet, confirmant avoir vécu des expériences inexplicables dans sa jeunesse. « Un moment donné, j’ai levé dans mon lit et je me demandais c’était quoi, à partir de ce moment, je me suis posé des questions ».

Aux dires d’une voyante qu’il a rencontrée il y a quelques années, il serait une sorte de passeur d’âme, c’est-à-dire qu’il aide les esprits errants à aller vers la lumière et ce serait la raison pour laquelle il peut sentir leur présence.

M. Dufour s’est procuré les équipements nécessaires à ses enquêtes paranormales, que ce soit caméras de vision nocturne, détecteur de champ électromagnétique, en passant par la fameuse spirit box, bien connue des amateurs et qui enregistre les sons ou paroles émis par les entités. Il offre ses services gratuitement pour aller enquêter sur de possibles phénomènes surnaturels puisque selon lui, « personne ne devrait faire payer pour ça, pour se faire débarrasser de ces énergies souvent négatives ».

Quand il débute une enquête, il prend toujours soin de vérifier les courants d’air, l’électricité et la plomberie, pour être sûr d’éliminer toute cause « normale ». Ensuite, il sort ses accessoires pour essayer de détecter les manifestations paranormales. Parfois, il n’y a rien sur ses appareils, mais c’est en arrivant à la maison en réécoutant ses vidéos ou ses enregistrements qu’il entend et voit des choses qu’il a captées.

Il commence tout juste à se faire connaître, mais il admet que c’est un sujet assez tabou. « Les gens ne sont pas toujours à l’aise d’en parler, mais les sceptiques sont bienvenus », soutient-il. L’enquêteur cherche d’ailleurs des endroits réputés hantés dans la région pour poursuivre ses investigations.

« Il y a une maison à Ragueneau qui serait hantée, personne ne veut plus habiter là, ça fait 10 ans qu’elle est à vendre, mais les propriétaires ne sont pas capables de la vendre parce qu’il y aurait quelque chose là », avance le passionné de paranormal.

Il affirme également que l’édifice abritant le Jardin des glaciers, anciennement l’église Saint-Georges, serait aussi reconnu pour dégager une certaine activité occulte. Celui qui se décrit comme un oiseau de nuit mentionne que « les fantômes interagissent plus vers trois heures du matin. Dans le jour, c’est plus tranquille ».

L’enquêteur partagera ses vidéos d’enquête sur sa chaîne YouTube et aussi sur la page Facebook d’Anormal Paranormal.

Partager cet article