COVID-19 : « La surprise d’avoir le cadeau de Noël avant » – Dre Viens

Par Charlotte Paquet 2:48 PM - 16 Décembre 2021
Temps de lecture :

Médecin-conseil en maladies infectieuses, la Dre Claudette Viens a fait le point sur la situation de la COVID-19 sur la Côte-Nord, jeudi après-midi via la plateforme Zoom.

La recrudescence des cas d’infection de COVID-19 en cette mi-décembre prend par surprise les autorités de santé publique de la Côte-Nord, tout comme celles au Québec.

« On s’attendait à ce que ça commence un peu après les fêtes, mais on a eu la surprise d’avoir le cadeau de Noël avant », a admis la Dre Claudette Viens, médecin-conseil en maladies infectieuses à la direction de santé publique de la Côte-Nord, en début d’après-midi jeudi.

Ce qui surprend aussi dans le bilan du jour, c’est l’apparition de cas en Basse-Côte-Nord, une première depuis « des lunes », a mentionné le médecin. Trois infections sont enregistrées là-bas jeudi, ce qui porte le nombre à 16 depuis le début de la pandémie en mars 2020. On sait qu’au moins une autre s’ajoutera vendredi.

Questionnée quant à l’inquiétude de la Santé publique concernant la situation en Basse-Côte-Nord et même en Minganie, où quatre cas sont rapportés depuis hier, la Dre Viens a répondu qu’il est toujours préoccupant de voir une augmentation des cas dans un secteur isolé.

Par contre, bonne nouvelle dans les circonstances, les symptômes sont légers parce que « les gens sont vaccinés à deux et trois doses », a précisé celle qui supplie les Nord-Côtiers de prendre leur rendez-vous pour leur troisième dose dès que ce sera possible.

Actuellement, aucune hospitalisation associée au virus ne touche la région. Aussi, le variant Omicron n’y a pas encore été détecté.

La Santé publique n’écarte pas la mise en place de mesures additionnelles en réaction à ce qui se passe en Minganie et en Basse-Côte-Nord.

Notons que du côté de la Minganie, les cas enregistrés depuis hier ont tous la même origine : une soirée festive de membres d’un club social dans un bar de Havre-Saint-Pierre. En date d’aujourd’hui, 24 infections ont été recensées depuis mars 2020 dans le territoire.

Les 5-11 ans

La Dre Viens implore aussi les parents de faire vacciner leurs enfants de 5 à 11 ans. « La vaccination des 5 à 11 ans, on ne bat pas de record, on n’est pas des champions », a-t-elle déploré en substance, en rappelant les hauts taux de vaccination de la Côte-Nord pour d’autres maladies infectieuses et même pour la COVID-19 chez les 12 ans et plus.

En date du 14 décembre, 39,6 % des enfants de 5 à 11 ans avaient reçu leur première dose sur la Côte-Nord. « Il y a des régions qui sont rendues à presque 50 % », a souligné le médecin-conseil, qui insiste sur l’importance d’immuniser les jeunes pour parvenir à une immunité globale.

Partager cet article