« Convoi de la liberté » : Kevin «Big» Grenier se dit mission accomplie à Québec

Par Charlotte Paquet 12:40 PM - 07 février 2022
Temps de lecture :

« Ç’a d’lair qu’il n’y a personne qui parle de la souffrance du monde. Ç’a d’lair que ma job, c’est de crier haut et fort ce que ce monde-là vit « , a souligné Kevin » Big » Grenier (à droite) au lendemain des manifestations contre les mesures sanitaires tenues à Québec en fin de semaine dernière. Photo courtoisie

Kevin « Big » Grenier se dit mission accomplie. Co-organisateur du « convoi pour la liberté » de la Côte-Nord au côté de Bernard « Rambo » Gauthier, le citoyen de Baie-Comeau considère que les manifestations du week-end dernier à Québec ont permis de lancer un signal clair au gouvernement Legault, mais dans le respect promis dès le départ.

« On a montré qu’on n’était pas méchants. On n’a pas agi en colons », a témoigné l’opposant à la vaccination et au passeport vaccinal, en parlant d’une opération séduction réussie. « Le masque et le lavage des mains, je m’en câl… Ce qu’on veut, c’est qu’on ne soit pas obligés d’être vaccinés et qu’on ne demande pas de code QR », a ajouté celui qu’on a vu et revu dans les médias au cours de la fin de semaine.

Faut-il rappeler que divers convois provenant d’ici et là au Québec ont convergé vers la Vieille Capitale pour manifester le ras-le-bol des participants face aux mesures sanitaires, et ce, en plein début du Carnaval de Québec. Le premier convoi qui s’est pointé sur place jeudi soir, c’est celui de la Côte-Nord. Il a été rejoint par d’autres vendredi et samedi.

Jusqu’en fin d’après-midi dimanche, les manifestants ont fait entendre leur voix avant de quitter les lieux, possiblement pour deux semaines s’ils n’obtiennent pas ce qu’ils veulent, ont-ils averti.

Selon Kevin “ Big ” Grenier, près de 100 000 personnes ont manifesté leur appui à la cause par leur présence dans le secteur de l’Assemblée nationale. Des témoignages de la souffrance vécue en raison des consignes sanitaires, il dit en avoir reçu énormément. « Ils ont besoin de quelqu’un pour crier pour eux autres. Ç’a d’lair qu’il n’y a personne qui parle de la souffrance du monde. Ç’a d’lair que ma job, c’est de crier haut et fort ce que ce monde-là vit. »

Il a indiqué qu’aujourd’hui, dans la population, ce n’est même plus la vaccination ou la non-vaccination qui est au cœur des débats, mais bien l’impact des consignes en général. Il fait référence « aux petites madames de 50, 60 et 70 ans qui se promènent avec des pancartes où c’est marqué « triplement vaccinées et encore brimées. » »

« J’étais 18 heures par jour à travers le monde et le monde me parlait en attroupements. J’ai jamais eu de négatif. Il n’y a personne qui me criait après. C’était juste de l’amour et c’était juste merci. Ça ne s’explique pas, ça se vit! », a souligné encore celui qui affirme s’être fait raconter des histoires de détresse, de suicide et s’être fait offrir des câlins à profusion.

Kevin » Big « Grenier (à droite) et Bernard » Rambo » Gauthier ont été non seulement les organisateurs du » convoi de la liberté » de la Côte-Nord, mais ont aussi eu leur mot à dire dans l’impressionnant déploiement contre les mesures sanitaires, en fin de semaine dernière à Québec. Photo courtoisie

La suite des choses

En début de semaine, Kevin « Big » Grenier se préparait à revenir à Baie-Comeau pour travailler et voir la suite des choses du côté du gouvernement Legault. Si rien ne bouge, les convois reprendront la route pour Québec dans deux semaines, a-t-il assuré.

« Il a deux semaines pour se virer de bord. Si dans deux semaines il n’est pas là, là il a vu qu’on était gentils et qu’on n’était pas des gros méchants (…) Dans deux semaines, s’il ne comprend pas, la ville, ce ne sera pas juste 100 000. Ça va doubler, ça va tripler », a-t-il prévenu.

Les prochains jours permettront également aux organisateurs et à leurs supporteurs de peaufiner leur stratégie afin d’être encore mieux préparés. « Dans deux semaines, s’ils ne lèvent pas ça, on va faire le plus gros événement qu’ils n’auront jamais vu dans la ville de Québec. »

Partager cet article