Les Prix Fondation Desjardins profitent à trois écoles du Centre de services scolaire de l’Estuaire

Par Colombe Jourdain 12:00 PM - 06 mars 2022
Temps de lecture :

Les élèves des écoles Richard à Chute-aux-Outardes ainsi que Bois-du-Nord et Leventoux à Baie-Comeau reçoivent un montant remis par les Prix Fondation Desjardins pour réaliser un projet. Photo courtoisie.

Trois écoles de la région se partagent un montant de 8 250 $ remis par les Prix Fondation Desjardins. Les projets des écoles Richard de Chute-aux-Outardes ainsi que des écoles Bois-du-Nord et Leventoux de Baie-Comeau ont capté l’intérêt du jury des Prix Fondation Desjardins.

À la Caisse Desjardins de Manic-Outardes, la responsable de la Fondation Desjardins, Marie-France Robichaud, « rappelle qu’il est essentiel que les écoles de la Côte-Nord présentent des projets dans le cadre des Prix Fondation Desjardins puisqu’une enveloppe est prévue pour chacune des régions et qu’il est important, mais également très enrichissant qu’elle puisse bénéficier aux jeunes de la région ».

La classe de quatrième année de Sarah Germain, à l’école Richard, a reçu la somme de 3 000 $ qui servira à concocter des soupes et des desserts en pots qui seront mis en vente pour amasser des fonds afin de réaménager la cour de récréation de l’école. Deux sortes de soupes ainsi que des brownies et des biscuits seront offerts aux acheteurs.

Les petits de la maternelle auront, quant à eux, la tâche de décorer les pots. Cette activité incorpore des notions académiques qui permettront de faire travailler les élèves sur les fractions, les calculs et les arts plastiques. Le montant remis par Desjardins servira à acquitter les frais encourus, tels que l’achat des ingrédients, des pots, du matériel d’hygiène et des étiquettes. Les profits générés par ce projet pourront donc être totalement réinvestis dans la réfection de la cour d’école.

L’école Bois-du-Nord, plus précisément les classes de cinquième et sixième année de Myriam Croteau, recevra également 3 000 $ pour aménager un « environnement pédagogique flexible ». Divers ameublements seront achetés pour favoriser la concentration, le confort et la diminution du stress, notamment des sofas, des chaises suspendues et des tables hautes munies de pédaliers.

Ce n’est pas la première expérience de l’enseignante avec ce type de classe. « L’aménagement d’un tel environnement pédagogique favorise non seulement la concentration et l’engagement des élèves dans leur cheminement académique, mais accroît également le sentiment d’appartenance des jeunes envers leur milieu de vie scolaire », indique le communiqué du CSSE.

Picto-Mémo

Le projet Picto-Mémo de l’école Leventoux, le seul des trois établissements d’enseignement qui se trouve sur le territoire de la Caisse populaire Desjardins de Baie-Comeau, pourra aller de l’avant avec un apport de 2 250 $ de la Fondation Desjardins.

Ce projet « consiste à permettre aux enseignantes de doter leur environnement pédagogique d’aides visuelles colorées et durables afin de faciliter la routine des élèves ». L’ensemble des élèves, incluant ceux de l’adaptation scolaire, profiteront de ce projet.

Toutes les classes de l’école Leventoux auront leur part du gâteau et chaque enseignante pourra ainsi façonner les aides visuelles d’identification d’espaces, de tâches, de consignes ou autres, selon ses besoins.

Galerie photo

Partager cet article