Ukraine : un élan de générosité qui fait du chemin

Par Marie-Eve Poulin 4:32 PM - 09 mars 2022
Temps de lecture :

En seulement une journée et demie, Anne Ross et Claire Truchon ont récolté une palette entière de dons fournis par des Septiliens. L’envoi devant se faire rapidement, elles se sont limitées à cette quantité, mais l’offre était bien plus grande. Une message en ukrainien a été ajouté dans chaque boîte et sur celles-ci nous pouvoir lire « Bonne chance ».

C’est par une publication Facebook qu’Anne Ross lance un appel aux gens de Sept-Îles pour l’aider à rassembler du matériel et c’est sans la moindre hésitation que son amie Claire Truchon se joint à elle pour venir en aide aux Ukrainiens.

En date du mercredi 9 mars, une livraison de matériel quittait Sept-Îles pour se rendre à l’église ukrainienne de Montréal, pour être expédiée par la suite en Ukraine où des civils en feront la distribution. Une palette entière qui a été livrée gratuitement grâce à la générosité du transporteur Express Havre St-Pierre. « Nous tenons à le remercier énormément, car c’est grâce à eux que la quantité de matériel expédié a pu être plus importante », disent les deux amies, visiblement reconnaissantes.

Les Ukrainiens peinent à trouver des biens essentiels dans les commerces en raison des routes détruites par les bombardements, qui de ce fait, restreignent l’approvisionnement.

La participation de pharmacies et de cliniques médicales a permis de récolter du matériel essentiel aux premiers soins, comme du fil pour les points de suture, des trousses de réanimation et des médicaments en vente libre. Divers effets tout aussi nécessaires ont été donnés, par exemple, des sacs de couchage, des couvertures, puis, un commerce a même fait don de nombreuses barres protéinées qui pourront nourrir facilement les gens sur le terrain.

Les deux dames au grand cœur n’excluent pas la possibilité de faire un autre envoi prochainement.

« Les besoins seront peut-être différents à ce moment, donc on ne sait pas quel matériel sera nécessaire. Mais, on veut en profiter pour inviter les gens à s’impliquer et faire des actions pour aider », disent-elles, déterminées à faire leur part pour venir en aide à la population éprouvée de la guerre.

Anne Ross explique que Mère Teresa a dit : « Si vous ne pouvez pas nourrir 100 personnes, nourrissez-en au moins une ». Cette phrase a été sa motivation pour débuter sa bonne action parce que selon elle, chaque petit geste compte.

« Mon plus grand souhait est qu’ils n’aient pas besoin d’utiliser ce qu’on a envoyé parce que ce serait terminé », dit Anne Ross, optimiste de voir la situation se régler rapidement.  

Divers produits pour effectuer des premiers soins sont envoyés en Ukraine grâce à la générosité de plusieurs Septiliens. Photo courtoisie

Partager cet article