Le Drakkar renverse la vapeur pour venir à bout de Rimouski

Par Steeve Paradis 6:35 PM - 02 avril 2022
Temps de lecture :

Brian St-Louis a été honoré avant la rencontre de samedi. Il est félicité par la présidente du conseil d’administration du Drakkar, Julie Dubé, lors du dévoilement de la plaque en l’honneur de l’employé ayant le plus d’ancienneté à bord du Drakkar. Photo Mario Dechamplain

Le Drakkar de Baie-Comeau a fait preuve de résilience samedi. Perdant par un but avec un peu plus de trois minutes à jouer, les hommes de Jean-François Grégoire ont renversé la vapeur pour signer un gain de 3-2 en prolongation face à l’Océanic de Rimouski.

C’est un tir du revers parfait de Benjamin Corbeil par-dessus l’épaule du gardien Patrik Hamrla, après seulement 19 secondes du début de la prolongation, qui a semé l’hystérie chez les 1 507 spectateurs. Ces derniers n’y croyaient plus, mais leurs favoris ont su arracher ces deux précieux points pour une lutte en séries.

Les deux équipes se sont conviés à un premier vingt plutôt serré, mais les deux gardiens, Hamrla pour l’Océanic et Olivier Adam pour le Drakkar, ont eu à se signaler à quelques occasions.

Le cerbère du Drakkar a été le premier à céder sur un but tout de même un peu chanceux de Xavier Cormier, qui a vu la rondelle revenir sur lui après avoir frappé le patin de son coéquipier Luka Verreault. Il ne restait que 29,5 secondes à jouer à la période.

Une rondelle ricochée sur un patin allait aussi être à l’origine du second but du duel, le premier du Drakkar. De derrière son but, le défenseur rimouskois a remis la rondelle dans les patins d’un coéquipier et la rondelle est subitement apparue devant Jacob Gaucher, pour qui c’était un 30e cette saison.

En troisième, Louis Robin avait redonné les devants aux siens alors que le retour du tir sur la bande de Luke Coughlin est revenu directement sur le bâton de Robin, bien placé à la droite d’Adam. Avec moins de quatre minutes à faire, Félix Gagnon a redonné espoir aux locaux avec son 8e de la saison, déviant le tir d’Anthony Lavoie.

Un hommage à Brian St-Louis

Avant la rencontre, le Drakkar a rendu hommage à Brian St-Louis, son responsable de l’équipement des 25 dernières années. En compagnie de sa conjointe et de leur fils Olivier, St-Louis a écouté le maire Yves Montigny rendre hommage à son travail des 25 dernières années.

Une vidéo où on notamment entendu le premier entraîneur-chef du Drakkar, Daniel Bissonnette, André Tourigny, pilote d’Équipe Canada aux derniers JO et Alain Vigneault, qui a débuté avec St-Louis chez les Olympiques de Hull, a aussi été présenté sur l’écran géant. Dominic Ducharme, qu’il a côtoyé à quelques reprises avec Équipe Canada junior, lui a aussi adressé quelques mots.

Outre les Jeux olympiques, Brian St-Louis a fièrement représenté le Drakkar à trois reprises au Championnat du monde des moins de 18 ans, et rien de moins que sept fois au Championnat mondial junior.

Une plaque commémorative soulignant son quart de siècle à bord du Drakkar a été dévoilée.

Par la bande : L’hymne national a été interprété par la jeune Jennifer Gaudreault, de Sherbrooke, qui complétait ainsi une tournée de tous les arénas de la LHJMQ afin d’y entonner le Ô Canada…Émile Chouinard effectuait un retour au jeu, remis de sa commotion cérébrale…Comme c’est toujours le cas dans les duels entre les deux formations, l’Océanic disputera un second match en autant de jours à Baie-Comeau dimanche…Cette rencontre marquera l’anniversaire de la mascotte Snorri.

Partager cet article