La Chambre de commerce et Pessamit s’unissent pour l’avenir

Par Charlotte Paquet 2:20 PM - 06 juin 2022
Temps de lecture :

La nouvelle alliance entre la Chambre de commerce et d’industrie de Manicouagan (CCIM) et le Conseil des Innus de Pessamit a été dévoilée lundi matin. Dans l’ordre habituel, on aperçoit Suzanne Charland, vice-cheffe du conseil, Antonio Hortas, président de la CCIM, Linda Bacon, directrice relations stratégiques et économiques au conseil, Myreille Lalancette, directrice générale de la CCIM, et Robert St-Onge, directeur de l’aide au revenu, emploi et formation au conseil. Photo courtoisie

La Chambre de commerce et d’industrie de Manicouagan (CCIM) et le Conseil des Innus de Pessamit initient une nouvelle alliance destinée à apprendre à mieux se connaître de part et d’autre, mais aussi à voir des projets communs en émerger.

Premier jalon de ce partenariat inédit, la CCIM implante un bureau satellite à Pessamit. Il permettra aux entrepreneurs de la communauté de découvrir ses services. « Un bureau satellite sera le moteur d’échanges et de développement des projets au bénéfice de la communauté », a expliqué Myreille Lalancette, directrice générale de la chambre, dans un communiqué.

D’ailleurs, comme le dira son président, Antonio Hortas, l’alliance doit aussi permettre de « bâtir une relation de confiance et établir des zones de collaboration créatrice de richesse pour le développement de la communauté et de la Manicouagan ».

Déjà, différents projets sont sur la table. Un plan d’action s’en vient afin d’établir des priorités, notamment l’ajout et l’intégration de la main-d’œuvre sur l’ensemble du territoire manicois.

En ces années de rareté de la main-d’œuvre, la mise en place de mécanismes pour faciliter la rencontre et les échanges entre les employeurs de la Manicouagan et les candidats innus représente un beau défi.

Un pont bénéfique

Vice-cheffe du Conseil des Innus de Pessamit, Suzanne Charland voit cette alliance comme un pont entre les Innus de Pessamit et les allochtones de la région. Un pont qui, avance-t-elle, ne pourra qu’être bénéfique pour le développement économique et l’employabilité.

Mme Charland croit que le bureau satellite de la CCIM sera un plus pour les membres de sa communauté qui souhaitent lancer leur entreprise et « pour la solidification de la culture entrepreneuriale chez les Innus ».

La vice-cheffe est confiante que le nouveau partenariat permettra de « faire tomber les dernières barrières qui peuvent encore nous séparer ».

Partager cet article