C’est un départ pour le 38e Festival Innu Nikamu !

Par Alexandre Caputo 2:57 PM - 04 août 2022
Temps de lecture :

C’est parti pour le 38e Festival Innu Nikamu, qui se déroule jusqu’à dimanche.

La fébrilité était palpable mercredi en soirée sur le site de l’ancien pensionnat de Mani-Utenam pour le début des célébrations entourant le retour en présentiel du Festival Innu Nikamu. Retour sur la soirée du 3 août, ouverture de la classique annuelle rendant hommage à la culture innue.

« Il y a beaucoup de gens pour un mercredi, mais nous sommes très contents du déroulement », s’exclame un peu à bout de souffle M. Normand Jr Tshiernish-Pilot, coordonnateur des opérations du festival entre deux tâches à accomplir.

« Ça fait un bien de fou de revoir les gens, festivaliers comme employés, visages connus comme nouveaux. Les éditions virtuelles étaient plaisantes malgré tout, mais rien ne remplace le contact humain. » renchérissent deux employées attitrées à la tente des artistes du festival.

C’est donc sous un beau ciel ensoleillé que plusieurs centaines de festivaliers se sont rassemblés pour profiter des spectacles de danse, de musique ainsi que des dizaines de kiosques offrant nourriture et artisanat traditionnel autochtone.

Le coup d’envoi du festival fut donné avec des allocutions de la part des acteurs importants des communautés autochtones de la province. De ces acteurs faisaient partie le ministre des Affaires autochtones, Ian Lafrenière, le chef de bande de Uashat Mak Mani-Utenam, Mike McKenzie ainsi que M. Tshiernish-Pilot. Tous ont tenu à exprimer leur soutien envers les communautés autochtones ainsi qu’à souhaiter un bon festival à tous les gens présents.

Comme le veut la tradition, c’est le gagnant de la dernière édition de la compétition Innustar qui a les honneurs d’ouvrir le bal. C’est donc le jeune Maktar Dione, âgé de 16 ans, qui a eu le plaisir d’offrir un numéro de danse hip-hop aux festivaliers présents sur place. Une expérience incroyable pour le champion de l’édition 2019 du concours de talents.

« C’était un grand accomplissement qui m’a apporté une belle visibilité. », se réjouit le jeune homme qui a comme but d’aller perfectionner son art à New York (É-U) dans les prochains temps.

Ont ensuite enflammé la scène les groupes de musique et artistes suivants; Kashkun, Shaman Boyz, Rodrigue Fontaine, Nikan et Uashau Stone. Jean-Marc Picard, qui était supposé clore la soirée n’a pas pu se présenter.

Les amateurs d’art pyrotechnique ont aussi eu la chance d’admirer les feux d’artifices offerts pour souligner le début des festivités.

Notons que les joueurs des Canadiens de Montréal Nick Suzuki et David Savard sont venus rendre visite aux employés et aux artistes à l’arrière-scène, eux qui étaient à Mani-Utenam en journée pour remettre de l’équipement de hockey aux jeunes joueurs de la communauté, une gracieuseté de l’Association des joueurs de la Ligue nationale de hockey. 

Le festival se poursuit ce jeudi soir à compter de 17 h 30 et se terminera ce dimanche 7 août.

Partager cet article