Sensibiliser les automobilistes à la prudence envers les cyclomoteurs

Par Daniel Naud 3:05 PM - 02 septembre 2022
Temps de lecture :

Le panneau préventif est installé près de la montée du boulevard Laflèche.

L’initiative de deux conseillers municipaux de la Ville de Baie-Comeau voit le jour plus rapidement que prévu, grâce au vif enthousiasme suscité par leur projet chez les partenaires impliqués. Depuis le 30 août, les automobilistes circulant sur le boulevard Laflèche ont en effet vu apparaitre un panneau visant la sécurité des cyclomotoristes ayant pour thème, Je fais du bruit… mais garde-moi en vie.

Inspirés d’un projet similaire à Saint-Tite, les conseillers municipaux Sébastien Langlois et Joanie Lajeunesse ont uni leurs efforts afin de mettre sur pied un panneau routier visant à sensibiliser les automobilistes à agir avec prudence envers les cyclomoteurs, communément appelés scooters.

« Ce type de moyen de transport est de plus en plus populaire chez les jeunes, et je trouvais important de faire ma part pour leur sécurité, tout comme ma collègue Joanie, qui est très sensible à la sécurité routière », affirme M. Langlois.

Prévu pour l’été 2023, l’engouement du milieu a grandement accéléré les choses et a permis que le projet se réalise juste à temps pour la rentrée scolaire 2022, moment d’une forte hausse de la présence de ces véhicules sur les routes.

M. Langlois a tout d’abord contacté Stéphanie Tremblay, propriétaire de NordX, qui s’est empressée d’accepter de contribuer financièrement à l’aventure, tout comme un autre membre de son équipe, David Bacon, qui a offert de procéder à la prise de photos.

Par la suite, il s’est tourné vers la Société de l’assurance automobile du Québec (SAAQ) afin de solliciter leur participation financière et d’avoir un partenaire public.

« Habituellement, les réponses de la SAAQ prennent 30 jours avant de nous revenir. Cette fois-ci, en deux semaines nous avions une réponse favorable », mentionne le conseiller Langlois, qui affirme avoir développé un lien privilégié avec la SAAQ et qui souhaite entreprendre d’autres projets avec elle.

« Ainsi, 70 % de ce projet de 2 000 $ provient de nos partenaires financiers, et le 30 % qui reste a été pris à même les budgets discrétionnaires que nous avons, Joanie et moi », ajoute-t-il.

Le reste est allé rondement. Tout d’abord, le fils de M. Langlois s’est lui-même offert pour être le cyclomotoriste de la photo, et il a également aidé à trouver le slogan.

Réjean Santerre, propriétaire du terrain vague au sommet de la montée sur le boulevard Laflèche, a gracieusement accepté que l’on y installe le panneau afin qu’il soit bien en vue. Il sera d’ailleurs retiré avant la saison hivernale pour reprendre sa place à chaque début d’été, ce sur quoi M. Langlois s’engage à procéder tant qu’il sera conseiller municipal.

L’imposante affiche de quatre pieds sur huit, ainsi que ses ancrages au sol ont été installés par deux bénévoles, Pierre Langlois et Rémy Gagnon.

« Près du cyclomotoriste se trouve le fantôme de celui-ci. Je veux que les gens réalisent qu’une imprudence peut causer la mort, et que ceci risque de hanter le conducteur fautif pour le reste de ses jours », souhaite M. Langlois.

Partager cet article