Le club les Rapidos change de glace

Par Daniel Naud 2:37 PM - 06 octobre 2022
Temps de lecture :

Le club de patinage de vitesse Rapidos de Baie-Comeau quitte le Centre Henri-Desjardins afin d’entreprendre la saison 2022-2023 dans le secteur Marquette, au Centre Henry-Leonard. Photo courtoisie

Le club de patinage de vitesse les Rapidos de Baie-Comeau quitte le Centre Henri-Desjardins afin d’entreprendre la saison 2022-2023 dans le secteur Marquette, au Centre Henry-Leonard.

La décision de changer d’amphithéâtre est tout simplement d’ordre technique, selon l’entraîneur-chef du club, Serge Morin.

« C’est une question de sécurité en premier lieu. Au Desjardins la patinoire est devenue trop étroite pour le calibre de plusieurs de nos membres. Ils arrivent dans le virage à grande vitesse et risquent de tomber et se blesser contre les coussins. Nous sommes rendus à pratiquer sur une surface de niveau nord-américain, comme la glace du Drakkar », explique-t-il.

Il mentionne que l’étroitesse de la surface force souvent les patineurs à réduire leur vitesse, ce qui n’aide pas à progresser dans un sport où la vitesse est justement le facteur clé.

M. Morin ajoute que dès l’âge de 13 ans, les jeunes devraient s’entraîner sur une patinoire de dimension internationale, comme pour le hockey européen. Il raconte que lorsque les membres du club progressent au point d’être éligibles à des compétitions de plus haut niveau, ils doivent quitter la région afin de poursuivre leur entraînement sur des glaces de calibre olympique.

« Je ne parle pas seulement pour mon club, mais pour tous les sports de Baie-Comeau, comme le patinage artistique. Tant qu’à revoir les infrastructures, nous serions peut-être dus pour une patinoire de dimension olympique. Au minimum, nous pourrions avoir une glace rétractable comme à Québec, les bandes se tassent en quelques minutes », plaide l’entraîneur-chef.

Il soutient qu’avec une patinoire plus grande, il serait possible de recevoir des championnats provinciaux, canadiens et autres évènements d’envergure.

En conclusion, Serge Morin assure que le déménagement du club de patinage de vitesse se déroule bien, malgré quelques ajustements d’horaires avec les autres ligues et organisations.    

Partager cet article