Cayenne lance Snowflake à l’Ouvre-boîte samedi

Par Charlotte Paquet 10:24 AM - 07 octobre 2022
Temps de lecture :

Cayenne lancera son premier album ce samedi 8 octobre à l’Ouvre-boîte culturel. Photo courtoisie

Stéphanie Bouchard-Tremblay, une Baie-Comoise d’origine qui fait carrière sous le nom de Cayenne, montera sur la scène de l’Ouvre-boîte culturel avec ses musiciens et choristes, samedi, pour un spectacle-lancement de son premier album.

Snowflake, c’est le titre d’une pièce, mais aussi de l’album de cette auteure-compositrice-interprète qui fait dans la musique rock folk éclectique en puisant dans les racines de la musique américaine, du blues, du country et du jazz.

Avec Snowflake, Cayenne livre « une ode au frette, un écho direct à sa Côte-Nord d’origine et une référence à la génération milléniale dont elle fait partie », lit-on dans un communiqué.

Même si elle a quitté sa région il y a 12 ans pour des études universitaires en enseignement de l’anglais, l’artiste de 33 ans demeure attachée à son coin de pays natal. Ce n’est d’ailleurs pas sans raison qu’elle a choisi La route des baleines comme premier extrait de l’album.

Parmi les 10 pièces de l’album, il y a aussi Au nord du nord dans laquelle Cayenne aborde la région qui l’a vu naître. Cette composition n’est d’ailleurs pas étrangère aux deux prix qu’elle a remportés lors de l’édition virtuelle de 2020 du Festival international de la chanson de Granby.

« Enfin! »

En entrevue avec Le Manic à la veille de son lancement, Stéphanie Bouchard-Tremblay s’est exclamée « enfin! » en réaction à la sortie de son premier album. « Ça fait tellement longtemps que je travaille là-dessus. »

Très fière de Snowflake, dont le premier lancement a eu lieu à Montréal à la fin septembre, l’artiste se prépare en vue d’une vitrine qu’elle présentera au Réseau des organisateurs de spectacles de l’est du Québec à la mi-octobre. Elle espère charmer les diffuseurs avec son extrait de spectacle de 20 minutes.

« Les salles de l’est du Québec, c’est important pour moi. Je rêve de faire toute la 138 de Tadoussac jusqu’à l’Échouerie à Natashquan et peut-être plus loin, on ne sait jamais. J’ai le goût de jouer partout », assure celle qui dit avoir semé des graines en juin en participant aux Chemins d’écriture à Tadoussac.

« Je veux rendre le monde de chez nous (la Côte-Nord) fier. Je veux être la Sara Dufour de la Côte-Nord », s’écrie en riant celle qui adore cette artiste.

Belles nouvelles

Les belles nouvelles s’accumulent pour Cayenne. À la fin de l’été, elle a obtenu une bourse de près de 40 000 $ du Conseil des arts du Canada pour la promotion de Snowflake.

De plus, au cours des derniers jours, l’organisation du concours Ma première Place des arts a officialisé sa présence aux quarts de finale. « Il y a plein de prix reliés à ça. Des concours comme ça, c’est toujours bon pour les contacts, pour avoir coup de pouce ».

Stéphanie Bouchard-Tremblay enseigne encore l’anglais, mais c’est la dernière année qu’elle le fait à temps plein, dit-elle. Elle aime toujours l’enseignement et elle ne cache pas qu’il lui apporte une sécurité financière, mais elle veut aussi se consacrer à sa carrière artistique et à son jeune bébé. « On est en processus d’adoption avec la DPJ, moi et ma blonde ».

Rappelons que le choix de son nom d’artiste, Cayenne a déjà expliqué au Manic qu’en partant, elle adore la bouffe épicée. Mais ce nom, avait-elle ajouté, va également avec sa personnalité. « J’aime ça quand ça pique, quand c’est audacieux. Le côté qui dérange un peu, j’aime l’avoir dans mes chansons. »

Partager cet article