Guillaume Gaudreault et Jean-Philip Lavoie tracent le chemin de l’Inuk

Par Sylvain Turcotte 6:00 AM - 08 Décembre 2022
Temps de lecture :

Guillaume Gaudreault, de Port-Cartier, et Jean-Philip Lavoie, de Sacré-Cœur, font partie de l’équipe de hockey masculin l’Inuk de l’UQAC qui prend part à une saison préparatoire en vue d’un circuit officiel en D2 universitaire l’an prochain. Photos courtoisie

Les hockeyeurs nord-côtiers Guillaume Gaudreault et Jean-Philip Lavoie et leurs coéquipiers de l’Inuk de l’UQAC (Université du Québec à Chicoutimi) sont à mettre les bases pour un circuit universitaire division 2 au Québec (RSEQ) pour la saison 2023-2024.

Pour cette saison-ci, ce sont des matchs préparatoires entre l’Inuk, les Stingers de Concordia et les Piranhas de l’École de technologie supérieure (ÉTS) de Montréal, « afin de décoller une ligue l’an prochain », a mentionné Jean-Philip Lavoie, originaire de Sacré-Cœur.

« On bâtit là-dessus. C’est nous qui tracerons le tout », a-t-il ajouté.

L’attaquant âgé de 22 ans, ancien du programme des Nord-Côtiers, des Mustangs juvénile de l’école Odyssée Dominique Racine de Chicoutimi et des Sags de Chicoutimi Junior AA, n’avait pas joué au hockey compétition depuis trois ans avant de se tailler un poste avec l’Inuk.

Sur les bancs d’école, Jean-Philip en est à sa deuxième année d’études en enseignement de l’éducation physique. Il lui restera deux ans, ça, c’est s’il ne poursuit pas plus loin ses aspirations, celle de vouloir être directeur d’une école.

Guillaume Gaudreault, 23 ans, de Port-Cartier, a aussi renoué avec le hockey de haut niveau avec la formation de l’UQAC. Il décrit le calibre comme supérieur au Junior AA. Deux ou trois anciens de la LHJMQ font d’ailleurs partie des équipes D2. Le semi-contact à l’approche du porteur est permis.

Dans les dernières années, l’étudiant de première année au baccalauréat en éducation préscolaire et en enseignement primaire a surtout joué dans des « ligues de garage ».

Gagner

Même s’il ne s’agit que de matchs hors-concours, Jean-Philip Lavoie ne voit pas cette saison comme moins importante.

« On veut gagner chaque match et y aller à fond. On veut montrer notre identité au reste de la ligue », a-t-il dit.

Avec la première saison officielle qui devrait être lancée l’an prochain, il est important pour les joueurs actuels de montrer leur plein potentiel.

« On se doit de bien jouer et d’être une bonne équipe. On veut garder notre place pour l’an prochain et amener l’équipe à un autre niveau. »

Guillaume Gaudreault a aussi tenu le même genre de discours. « Il n’est pas question de voir ça comme des matchs moins importants. On joue pour gagner et on accepte nos rôles. »

Le Port-Cartois voit aussi le même objectif de bâtir le programme pour attirer de nouveaux joueurs. Il sait aussi que ceux en place doivent se rendre indispensables pour conserver leur poste pour la suite.

L’organisation de l’Inuk et les deux autres programmes présentement en D2 travaillent à offrir d’autres matchs que les 12 prévues d’ici la fin de cette saison préparatoire. Une autre équipe devrait joindre les rangs pour l’an prochain.

Types de joueur

Lavoie se définit comme un attaquant de puissance. « Je ne suis pas le plus gros, mais quand j’ai les deux patins sur la glace, je donne tout, c’est ma marque. » Sans être un scoreur, il dit obtenir sa part de points.
Gaudreault s’identifie comme un joueur énergique, un rassembleur, « un one of the boys ». « Je suis capable de crinquer tout le monde. Je suis intense sur la glace et intelligent avec la rondelle. »

Il a pu disputer ses deux premiers matchs avec l’Inuk il y a dix jours, lui qui se remettait d’une subluxation à l’épaule gauche subie au camp le 26 août.

Défenseur dans les dernières années, il a été muté au centre pour l’occasion. Il a obtenu deux points avec un but et une passe.

« J’étais stressé puisque je n’avais pas joué depuis un bout, et ça ne faisait que deux semaines que j’avais recommencé avec plaquage. »

Lors de ses années bantam et midget et lors de sa participation au programme U13/U14/U15 de la structure des Élites de Jonquière, le Port-Cartois évoluait à l’attaque. Il a déjà été coaché par Simon Gaudreault, actuel entraîneur de l’Inuk. Samedi, Guillaume a enfilé le chandail des Gaulois de Port-Cartier pour son premier match Senior AA de la saison.

Partager cet article