Franquelin se sauve de la pluie pour la Fête nationale

Par Karianne Nepton-Philippe 9:49 AM - 24 juin 2024 Initiative de journalisme local
Temps de lecture :

Hert Leblanc a bien réchauffé la foule et fait dansé les gens à Franquelin. Photo Karianne Nepton-Philippe

Pépé et sa guitare a fait dansé bien des Nord-Côtiers qui se sont déplacés à Franquelin pour les festivités régionales de la Fête nationale le 23 juin.

La météo a d’ailleurs été clémente tout au long de la journée. La pluie n’aura surpris les activités familiales qu’en fin d’après-midi. Mais celles-ci ont continué dans le chalet à côté du site.

La soirée a débuté avec la chanteuse de Godbout Stéphanie Chassé, alors que les gens commençaient à arriver sous le chapiteau.

« Vous savez, le thème, c’est À la belle étoile. Et je crois qu’il y a une belle étoile qui veille sur nous ce soir. Je parle bien sûr de Steeve Grenier », a lancé le maire de Franquelin, Victor Hamel, lors des discours officiels.

Ce dernier, déçu de ne pas pouvoir faire de feux d’artifice, tenait à rendre hommage à M. Grenier, décédé en février, pour qui la Fête nationale était très importante dans sa municipalité.

Victor Hamel, maire de Franquelin. Photo Karianne Nepton-Philippe

Les discours ont poursuivi avec la députée bloquiste de Manicouagan, Marilène Gill, ainsi que le député caquiste de René-Lévesque, Yves Montigny.

« Nous sommes ici ce soir pour célébrer notre Québec. Un Québec inspirant, créatif, résilient et déterminé. Ce soir, Franquelin, je suis fier d’être avec vous, vous êtes beaux », a déclaré ce dernier.

« Le fait d’être ensemble, de célébrer qui nous sommes, ça nous donne une bonne dose d’énergie », lance pour sa part Mme Gill.

Pour terminer la soirée de festivités, ce sont Hert Leblanc et Pépé et sa guitare qui ont respectivement occupé la scène.

Pépé et sa guitare. Photo Colombe Jourdain

Partager cet article