Un site d’escalade fédéré à Baie-Comeau

Par Johannie Gaudreault 12:00 PM - 3 juillet 2024
Temps de lecture :

Le site d’escalade du petit Malfait est maintenant reconnu et accrédité. Photo courtoisie

Baie-Comeau possède maintenant un site d’escalade accrédité par la Fédération québécoise de la montagne et de l’escalade (FQME). Les grimpeurs de la Côte-Nord et d’ailleurs peuvent s’y attaquer pour le plaisir et le défi. 

Ce nouveau lieu qui vient d’apparaître sur la carte de la FQME se nomme le Petit Malfait et il est situé à proximité de l’Association récréative du Lac Malfait. Il a été accrédité à la suite de démarches du Club d’escalade Gimper la côte de Baie-Comeau.

« L’année passée, dès les premiers balbutiements du club, on a commencé ces démarches-là de reconnaissance officielle d’un premier site d’escalade. Ce que ça impliquait, c’était d’aller chercher un certificat de localisation pour voir la conformité, entre autres », raconte Camille Robidoux-Daigneault, présidente du Club Grimper la côte.

« C’est un terrain qui appartient au ministère des Ressources naturelles et des Forêts. Donc, il faut faire une demande d’utilisation du territoire. C’est assez long parce qu’il y a des études d’impact. Ç’a pris environ 8 mois recevoir la réponse positive », poursuit-elle.

La FQME a aussi eu son rôle à jouer puisque c’est elle qui fournit l’assurance demandée par le ministère. Le club local lui a donc relayé le dossier à un moment du processus jusqu’à la signature finale. 

Pour la présidente du club local, cet ajout à la carte de la Côte-Nord est une « belle visibilité ». « Il y a déjà un site d’escalade à Port-Cartier qui s’appelle la Baie des tous nus et il y en a un autre qui ouvre à Gallix cet été. On va commencer à avoir un réseau quand même intéressant sur la Côte-Nord pour le tourisme d’escalade et les pratiquants nord-côtiers », affirme la grimpeuse d’expérience.

Selon cette dernière, la Baie des tous nus, « c’est un spot d’ambiance sur le bord du fleuve qui est propice à l’initiation ». Le Petit Malfait, de son côté, est un secteur parfait pour apprendre l’escalade sportive, « une escalade qui est un peu plus engageante ». « On a une paroi aussi d’une trentaine de mètres. C’est différent d’avoir différents secteurs », précise-t-elle.

Sur le nouveau site baie-comois, un petit coin d’escalade de blocs a aussi été développé. « Ça ne demande presque rien, soit un matelas d’atterrissage et une paire de chaussons, et c’est très accessible. Ça permet une belle initiation », souligne la bénévole. 

Une fête pour tous

Pour souligner l’achèvement de ce travail de longue haleine, Grimper la côte invite toute la communauté à célébrer avec lui. Le 13 juillet, l’escalade sera en vedette au nouveau site du Petit Malfait. 

« Il y aura de l’initiation à l’escalade de rocher de 10 h à 12 h sur inscription, puis l’atelier d’escalade de bloc de 13 h 30 à 14 h 30. Il y aura également de la grimpe libre », dévoile la présidente fière des réalisations de la dernière année.

Pour les intéressés, aucune expérience n’est requise. « Ça va être très convivial et ça sera possible d’emprunter de l’équipement », ajoute la présidente précisant que le formulaire d’inscription est publié sur les réseaux sociaux du club.

Durant cette journée festive, les participants auront droit à une petite surprise. L’organisme dévoilera en primeur le nouveau secteur du menhir. « On équipera 2 à 3 nouvelles voies qui seront un peu plus courtes, mais qui vont être un peu plus dans la forêt, dans une ambiance différente de la paroi principale, propice pour les journées chaudes de l’été », divulgue Camille Robidoux-Daigneault. 

Toujours en développement

Même si Grimper la côte n’a pas chômé lors de sa première année de fondation, il n’entend pas freiner ses ardeurs. Des projets sont toujours sur sa table de travail et ce ne sont pas les idées qui manquent au sein du conseil d’administration.

Notamment, les cours d’autonomie en rocher se poursuivent afin de former de nouveaux adeptes d’escalade dans la région. Une formation de deux jours, à Baie-Comeau et Port-Cartier, a été offerte à 10 grimpeurs la fin de semaine dernière. 

En ce qui concerne le développement d’autres sites, des démarches sont enclenchées. Autre nouveauté, depuis janvier, le club encadre le mur d’escalade intérieur situé au Cégep de Baie-Comeau. « On a formé une soixantaine de grimpeurs cet hiver. Ils veulent aller dehors. On a plus de demandes que de disponibilités. On consolide notre communauté », fait-elle savoir.

Finalement, croyant à l’importance de la formation continue, le club d’escalade permettra à ses moniteurs d’apprendre l’escalade sportive afin de transmettre leurs connaissances aux grimpeurs locaux. « L’escalade sportive, c’est un peu comme une finalité dans notre sport », conclut la présidente qui remercie Loisir et Sport Côte-Nord pour le soutien financier.

Partager cet article