La serre prend forme au CEDFOB

Par Karianne Nepton-Philippe 7:00 AM - 11 juillet 2024 Initiative de journalisme local
Temps de lecture :

Judith Gagné, directrice générale du CEDFOB. Photo Karianne Nepton-Philippe

Dès cet automne, le Centre d’expérimentation et de développement en forêt boréale (CEDFOB) pourra davantage se développer grâce à une grande serre, qui est en construction derrière le bâtiment. 

Rappelons d’abord que le projet de serre a débuté à l’automne dernier. Il s’agit d’un projet commun avec le Cégep de Baie-Comeau. La construction de l’immense structure avance dans les temps. 

« Présentement, au CEDFOB, on a des laboratoires de micropropagation, où on fait la modification végétale. Une fois que la multiplication est faite, ces plans-là doivent être acclimatés, on doit les sortir de leur petit environnement. Ça leur prend un espace pour prendre de la croissance. Donc, les serres vont servir en partie à ça », explique la directrice générale du CEDFOB, Judith Gagné. 

Ensuite, les plans seront disposés à l’extérieur ou en laboratoire. « On a aussi d’autres plans qu’on part directement en terre, ça partir de graines de semence », ajoute-t-elle.

« Ceux-là, on peut les partir directement en serre et non dans le laboratoire. Donc, dans les serres, à ce moment-là, on peut faire le démarrage des plans pour nos recherches à partir de la serre », informe Mme Gagné, qui avoue avoir bien hâte que tout prenne place. 

« Il va rester à faire toute la partie ventilation et électricité qui demande un certain temps, car tout sera automatisé à l’intérieur. On devrait être bon pour faire une mise en route vers octobre ou novembre », indique-t-elle. 

En attendant que tout soit fonctionnel, le CEDFOB n’a toutefois pas arrêté sa production. « Ce qu’on fait présentement, on met les plants dans un local, qui sert à plusieurs choses. En attendant donc d’avoir la serre, j’ai un paquet d’étagères placées ici et là », dit-elle. 

Puisqu’il y a beaucoup d’étapes de manipulation, il est important pour le CEDFOB d’être bien équipé pour chacune d’elle pour en tirer le maximum de bénéfice. 

Les travaux de la serre continuent durant l’été. Photo Johannie Gaudreault

Partager cet article