À toi Jean-Maurice – LE MONDE « SONT » BEN DRÔLES DONC…

À toi Jean-Maurice – LE MONDE « SONT » BEN DRÔLES DONC…

À moins d’être pogné avec un dirigeant comme Narcisse Trump qui règne sur l’Amérique profonde, voulez-vous ben me dire, vous autres, quels réels changements ça fait de changer de parti dans une élection?

Au Québec, tout comme au Canada, d’ailleurs, on a pris l’habitude, à l’approche d’une élection, de vouer à la Géhenne tout ce qui fait partie du gouvernement en poste. Des pourris, des vendus, de la racaille de la pire espèce. Bon, mais comme on veut quand même aller voter, ça nous prend un Messie, fils de Marie.

Et là, tout d’un coup, vivement la Pentecôte, les tites langues de feu qui descendent sur le ciboulot du bon peuple pour lui permettre de prendre les décisions les plus éclairées. Éclairées mon oeil et, si mon directeur de l’info n’était pas si terriblement politiquement correct, j’aurais eu plutôt tendance à écrire autre chose que « mon oeil ».

Évidemment, on ressort toutes les maudites promesses que les sales n’ont pas réalisées. Et, ô surprise, que fait-on, on vote pour l’autre ou les autres tarlais qui nous font de nouvelles promesses. Pis, le pire, c’est qu’on sait fort pertinemment (tiens, ça fait longtemps que je ne l’avais pas placé celui-là, mais c’est pour me faire pardonner les libertés que je me permets avec une si belle langue)… pis, comme je disais, betôt, on sait pourtant que ces promesses n’ont pas plus de valeur que les menteries du précédent gouvernement.

Sur les réseaux sociaux, y’a une ramée de facebouquois qui frétille encore de croire que Legault va enfin foutre dehors ces malheureuses qui portent un foulard sua tête. Pas une burka, pas un tchador, un simple tit fichu comme on disait dans le temps. Legault en a fait une priorité.

Bout de ciarge, y’a des enfants qui ne mangent pas trois repas par jour au Québec, y’a de vrais assistés sociaux qui ne peuvent même pas avoir droit à un logement décent, y’a des gens qui travaillent comme des…(oups, ça ça se dit pus) qui suent sang et eau pour des salaires de misère, y’a des parents qui sont laissés seuls avec des enfants qui nécessitent des soins surspécialisés, et la liste pourrait s’allonger jusqu’à la fin de cette chronique.

Et que font nos brillantes rabioles, pendant ce temps? À Ottawa, y se roule des pétards pis icitte on s’occupe des foulards. Moi, je trouve que c’est à vomir. Non, mais à continuer de la sorte, on est mûrs pour un remake de la légende du soufre et du feu : Sodome et Gomorrhe.

Bon, après cette brève montée de lait, deux choses. Premièrement, je m’adresse à nouveau à de nombreux facebouquois qui n’ont pas encore perdu leur maudite manie de partager des fake news. Y’a des centaines de canulars de toutes sortes qui circulent depuis la dernière cuite de Noé et on nous les partage sans aucune vérification. Connaissez-vous ça HOAXBUSTER.COM? Prenez la peine d’aller y vérifier la véracité de telle ou telle nouvelle. Vous allez diminuer vos partages pour la peine.

En terminant, mon cadeau de Noël. Pour les amateurs et trices de thriller, courez vite vous procurer BRASIER NOIR, une brique de 1 100 pages de Greg Iles qui se dévore sans jamais vous donner un tit lousse. Et c’est le premier d’une trilogie. Franchement, je voulais offrir de rembourser ceux qui n’aimeront pas ça, mais y’a toujours un cheap en quelque part qui va faire croire qu’il n’aime pas ça, histoire de récupérer son argent. Si mes infos sont bonnes, on devrait voir le tome 2 en début de 2019.

Poster un Commentaire

avatar