Arthur L’aventurier est de retour à Baie-Comeau

Arthur L’aventurier est de retour à Baie-Comeau

Arthur L’aventurier fera le bonheur des enfants ce dimanche après-midi sur la scène duCentre des arts de Baie-Comeau. Cette fois-ci, c’est dans les Rocheuses qu’il entraînera son public. Photo courtoisie

Baie-Comeau – Après une absence de deux ans, Arthur L’aventurier sera de retour à Baie-Comeau ce dimanche 21 octobre. Avec son nouvel ami Tom le comboy et leurs aventures captivantes, il entraînera les enfants et leurs familles dans les Rocheuses canadiennes.

On se souviendra que lors de ses deux derniers passages sur la scène du Centre des arts en 2014 et en 2016, le personnage joué par François Tremblay depuis 22 ans avait partagé les moments palpitants de ses voyages en Afrique et au Costa Rica.

Le spectacle Arthur à la découverte des Rocheuses est présenté depuis l’automne 2017 au Québec. « Là, on élargit vers les régions. On va se rendre à Fermont, à Sept-Îles, à Havre-Saint-Pierre pour finir à Baie-Comeau, comme on fait tous les deux ans », souligne François Tremblay au téléphone.

Dimanche prochain, la scène de la salle de spectacle sera transformée en un véritable ranch, le ranch de Tom le comboy, le sympathique ami d’Arthur dans ses aventures du moment. « Tom est descendu des montagnes Rocheuses et a le rêve de devenir un artiste sur scène », explique François Tremblay.

À travers Arthur et Tom, les enfants et leurs parents, à moins que ce soit grand-maman ou grand-papa qui les accompagne, partiront à la découverte de ce territoire de l’Ouest canadien. La beauté exceptionnelle de ses paysages et sa faune diversifiée ne pourront faire autrement que subjuguer le public, croit François Tremblay.

Les enfants découvriront aussi la vie sur un ranch et les randonnées à cheval dans les montagnes. Un numéro mettra même en scène des papas. L’un d’entre eux sera sacré comme le cowboy de Baie-Comeau.

À la Tintin

« Moi, je me plais à dire que je suis un peu comme Tintin, je vis des aventures », précise l’homme derrière le personnage.

« L’Afrique, c’était un coup de cœur. Le Costa Rica aussi. C’est le fun de varier et d’arriver avec un rêve un peu plus à la portée des familles », explique-t-il, après avoir été interrogé sur les raisons de son retour au Canada.

Sur la planche à dessin de François Tremblay, le prochain périple ne sera pas à la porte. Oh que non! « La prochaine aventure qu’on veut faire au printemps prochain, c’est l’Australie. On retourne à l’autre bout du monde », lance-t-il en riant.

L’artiste avoue que des producteurs le questionnent sur ses raisons de se donner autant de mal pour un jeune public. « Moi, je dis pourquoi pas? », réplique celui qui a hâte de partir à la découverte de l’Australie avec son équipe de tournage.

Pour la famille

Le public cible d’Arthur L’aventurier est âgé de cinq ans en moyenne, ce qui n’empêche pas des enfants un peu plus vieux ou un peu plus jeunes d’y trouver leur compte. Les adultes accompagnateurs ne sont pas en reste non plus.

« Il y a des numéros plus réservés aux adultes, comme des blagues à un deuxième niveau que seuls les adultes vont comprendre, un peu à la Shrek », avoue l’homme derrière Arthur.

Au fil des années et des aventures souvent rocambolesques de son personnage fétiche, François Tremblay explique avoir toujours voulu préserver la mission qu’il s’est donnée : permettre un trait d’union pour rallier les jeunes et la nature.

Poster un Commentaire

avatar