Baie-Comeau actualise son plan d’action pour les personnes handicapées

Baie-Comeau actualise son plan d’action pour les personnes handicapées

L’actuel rampe d’accès en fauteuil roulant du Centre Henri-Desjardins, abrupte et glissante été comme hiver, devrait disparaitre d’ici la fin 2018, selon le plan d’action à l’égard des personnes handicapées de la Ville de Baie-Comeau. Photo Le Manic

Baie-Comeau – La Ville de Baie-Comeau vient d’actualiser son plan d’action à l’égard des personnes handicapées. Ces dernières seront sûrement ravies d’apprendre que la très inefficace rampe d’accès extérieur au Centre Henri-Desjardins devrait être sous peu chose du passé.

« Ça fait 30 ans que cette rampe est là et ce n’est pas adapté. C’est trop abrupt et c’est glissant », convient le coordonnateur des communications et du service à la clientèle à la Ville de Baie-Comeau, Mathieu Pineault, qui, à ce titre, est responsable de l’application de ce plan d’action. La future rampe sera en béton.

Toujours dans le volet sur l’accessibilité aux lieux, l’un des quatre du plan d’action, un local de l’école secondaire Serge-Bouchard sera adapté afin de permettre aux personnes handicapées et à leur accompagnateur d’avoir un espace conçu en fonction de leurs besoins. Le local sera notamment muni d’un lève-personne électrique.

Dans le volet transport, signalisation et habitation, notons des rencontres avec les personnes ayant des problèmes auditifs, entre autres pour connaitre leurs doléances en matière de traverses pour piétons adaptés. Il y en a présentement deux à Baie-Comeau, une aux coins des boulevards Blanche et Laflèche, sous la responsabilité du ministère des Transports et l’autre un peu plus bas sur Blanche, à l’intersection avec le boulevard Jolliet, celle-là appartenant à la Ville.

Au Mont Ti-Basse

Le volet loisirs, sports, vie communautaire et tourisme n’est pas oublié dans ce plan et l’une des facettes concerne la formation d’une personne-ressource pour l’utilisation du fauteuil adapté pour l’école de glisse du Mont Ti-Basse. Le fauteuil est bien au centre e ski depuis quelques années, « mais on n’avait plus personne de formée pour l’utiliser », a souligné M. Pineault.

Dans le dernier volet, celui sur l’administration municipale, on peut y lire que cette dernière offrira notamment des services et du soutien aux organisations de Destination Loisirs 2018 et de l’épreuve de la Coupe du monde de paracyclisme sur route.

Selon Mathieu Pineault, le conseil municipal n’a pas adopté de budget spécifique pour la mise en œuvre du plan d’action à l’égard des personnes handicapées. Le cout des modifications, adaptations ou corrections, quand c’est le cas, est absorbé à même le budget des services municipaux concernés.

Soulignons en terminant que ce plan d’action compte 26 actions différentes et que Baie-Comeau dispose de 17 édifices sous sa responsabilité.

Poster un Commentaire

avatar