Balle rapide avec les Rebelles du Québec – Charlie Bernatchez clôture sa saison en force

Balle rapide avec les Rebelles du Québec – Charlie Bernatchez clôture sa saison en force

À sa deuxième saison avec le programme élite de balle rapide des Rebelles du Québec, Charlie Bernatchez a connu une progression constante et s’est même démarquée comme la meilleure frappeuse de son équipe lors des récentes championnats canadiens présentés à Surrey en Colombie-Britannique. Photo courtoisie

Baie-Comeau – À sa deuxième année dans le programme élite de balle rapide, la Baie-Comoise Charlie Bernatchez a su prendre sa place avec brio dans l’uniforme des Rebelles du Québec.

Active avec la formation U16 l’an dernier, l’athlète de 16 ans a fait le saut avec l’équipe U19 en 2018 et vient de compléter une saison très chargée sur la scène compétitive.

Après avoir pris part à un camp tenu en Floride en mars dernier, la Nord-Côtière a amorcé son calendrier officiel au printemps et n’a pas trop eu le temps de s’ennuyer durant les mois suivants.
En plus des nombreuses séances d’entraînement, les Rebelles ont pris part à quatre tournois majeurs (Pensylvanie, Ontario, Buffalo et Virginie) durant l’été avant de participer aux championnats canadiens tenus à Surrey en Colombie-Britannique.

Progression
Une des plus jeunes joueuses au sein de l’alignement, Charlie avoue qu’elle a connu des hauts et des bas mais dresse un bilan positif. « Je suis très contente de ma saison. Malgré les moments plus difficiles, il ne faut jamais lâcher. Au début, je ne sortais pas trop du lot, mais je me suis toujours dit qu’à un moment donné, j’allais avoir la chance de me prouver à mes coéquipières et mes entraîneurs. »

Déterminée comme jamais, l’athlète a finalement atteint ses objectifs. « Cela s’est passé lors d’un tournoi présenté à Buffalo. Après deux manches, les filles faisaient beaucoup d’erreurs. Le coach m’a envoyé sur le terrain et j’ai réussi à faire mes preuves », a-t-elle avoué avec satisfaction.

De plus en plus confiante dans le feu de l’action, la porteuse du chandail numéro 28 a continué de progresser au fil des semaines et a vu son temps de jeu augmenter de partie en partie.

Championnats canadiens
La formation élite provinciale a bouclé sa campagne lors des championnats canadiens disputés à Surrey. Collectivement, la troupe québécoise a terminé 17e sur 24. Des erreurs coûteuses ont provoqué des défaites crève-cœur, qui ont relégué l’équipe plus loin au cumulatif.

Sur le plan plus personnel, Charlie Bernatchez a toutefois répondu à l’appel avec brio. La Baie-Comoise s’est d’ailleurs avérée la meilleure frappeuse de son club avec une moyenne au bâton de .417 (5 coups sûrs en 12 et 3 buts sur balle).

Utilisée au champ extérieur, elle a conservé un pourcentage d’efficacité de 1.000 avec aucune erreur en défensive. « Je suis vraiment satisfaite. Mes entraîneurs m’ont fait confiance et j’ai été utilisée dans sept des huit matchs du tournoi. Cela a été une superbe expérience. »

Crossfit
Après avoir vécu une première année d’adaptation (passer du baseball à la balle rapide) en 2017, Charlie a su s’ajuster, cette saison, en prenant de plus en plus sa place au sein de ce programme intense, qui regroupe des filles actives depuis quatre et cinq ans.

Même si son évolution a été constante au cours des deux dernières campagnes, la dynamique sportive a fait un choix.

« J’ai décidé de ne pas revenir avec les Rebelles, car je veux me concentrer sur mon crossfit et continuer d’exceller dans ce sport », a précisé la collégienne, qui doit composer avec un horaire chargé à l’année longue quand elle combine les études, le sport et le travail.

Poster un Commentaire

avatar