Côté entreprend sa saison extérieure en trombe

Baie-Comeau – La coureuse Laurence Côté affiche la grande forme et vient d’amorcer sa nouvelle saison à l’extérieur en trombe sur une piste de l’Oregon.

Déménagée en Colombie-Britannique dans le but de s’entrainer avec le groupe NextGen d’athlétisme Canada, la Baie-Comoise s’est vite adaptée à son nouveau programme, qui donne des résultats de plus en plus positifs.

Après avoir pris part à un camp d’entrainement de l’équipe canadienne à Flagstaff en Arizona, l’athlète locale a participé à la compétition Oregon High Performance en prenant part à deux de ses épreuves favorites.

Active dans la course des 1 500 mètres, le vendredi soir, elle est parvenue à fracasser la barre des 4 minutes et 20 secondes avec un temps officiel de 4 minutes, 17 secondes et 51 centièmes, ce qui lui a valu le 7e rang sur 43.

Côté a amélioré sa marque personnelle de trois secondes avec ce chrono, qui lui a permis d’atteindre le standard Élite 2 de la Fédération québécoise d’athlétisme (FQA).

Médaille d’argent

La marchande de vitesse n’avait pas fini son mandat. Elle a enchainé avec une autre brillante performance, le samedi, en décrochant une superbe médaille d’argent (2e sur 39) dans l’épreuve des 800 mètres.

Laurence a franchi la distance en 2 minutes, 4 secondes et 37 centièmes (une seconde de mieux que son ancien record personnel) tout en parvenant à obtenir le standard Élite 1 de la FQA.

Au bilan final, la Nord-Côtière a devancé de gros noms, dont Mariah Kelly (médaillée de bronze) championne canadienne de 2016 aux 1 500 mètres et vice-championne canadienne sur 800 mètres.

La saison extérieure est encore jeune, mais les récents résultats de l’athlète locale sont très révélateurs. À ce jour, elle aurait réalisé la meilleure performance québécoise aux 800 mètres (deuxième meilleure au pays) ainsi que le deuxième meilleur temps au Québec dans l’épreuve des 1 500 mètres.

Tout un départ

Le moins que l’on puisse dire, c’est que cet exil dans l’ouest du pays s’avère payant. « C’est vrai que ma saison 2017 démarre en feu. J’ai pu briser deux barrières (4 minutes 20 aux 1 500 m) et 2 minutes 5 aux 800 m) qui me résistaient depuis un bon moment », a avoué la sportive avec satisfaction.

Motivée comme jamais, Laurence Côté se sent d’attaque. « Depuis le mois de janvier, j’ai amélioré mes records personnels aux 600 m, 800 m,1 000 m, 1 500 m ainsi qu’au mille. Le meilleur reste à venir », a assuré celle qui, avec ses performances, augmente significativement ses chances d’être sélectionnée pour les Jeux de la Francophonie prévus en Ivoire au mois de juillet.

Poster un Commentaire

avatar