Elles deviendraient la Caisse Desjardins des ressources naturelles – Mariage en vue des deux caisses de groupes de la Côte-Nord

Elles deviendraient la Caisse Desjardins des ressources naturelles – Mariage en vue des deux caisses de groupes de la Côte-Nord

Le président de la Caisse d’économie Desjardins des employés d’Alcoa-Manic-McCormick, Raymond Isabel, voit de belles opportunités de développement avec le projet de regroupement. Photo Le Manic

Baie-Comeau – Un projet de regroupement des deux caisses de groupes de la Côte-Nord est dans l’air. Si les membres de la Caisse d’économie Desjardins des employés d’Alcoa-Manic-McCormick de Baie-Comeau et de la Caisse d’économie Desjardins des Mines, métaux et services publics de Sept-Îles l’approuvent, une nouvelle entité sera créée le 1er janvier 2019.

Le sujet a été abordé auprès des membres pour la première fois en avril dernier lors de l’assemblée générale annuelle de la caisse de Baie-Comeau, qui représente des employés des groupes Alcoa, Produits forestiers Résolu, Hydro-Québec ainsi que ceux de la Commission scolaire de l’Estuaire, du Centre de santé et de services sociaux de Manicouagan et de la Ville de Baie-Comeau. Le dossier sera à nouveau lors d’une soirée d’information le mardi 21 août.

Une assemblée générale extraordinaire pour information et décision suivra le 12 septembre à Baie-Comeau et le 13 à Sept-Îles. « Si les gens acceptent, le regroupement se ferait le 1er janvier 2019 et ça deviendrait la Caisse Desjardins des ressources naturelles », souligne Raymond Isabel, président du conseil d’administration de la caisse de groupes locale.

Cette fusion, qui est non forcée, insiste le président, vise à assurer la pérennité des deux caisses. « Les institutions financières évoluent et on a deux caisses qui ont vraiment des forces complémentaires », insiste-t-il.

On se souviendra que la Caisse d’économie Desjardins Alcoa-Manic-McCormick a été créée par la fusion de deux caisses de travailleurs au début des années 2000.

L’amorce des pourparlers
Le regroupement possible des deux caisses de groupes de la Côte-Nord fait l’objet de discussions depuis l’automne 2017. « On a formé un comité avec des administrateurs, des cadres et un employé de chaque caisse. On a eu plusieurs rencontres, des fois à Sept-Îles, des fois à Baie-Comeau. On a eu un peu de coaching de la fédération », explique M. Isabel.

Les regroupements de caisses de groupes font l’objet de discussions depuis environ trois ans au sein du Mouvement Desjardins, histoire d’améliorer leur situation financière, un peu comme l’orientation prise du côté des caisses de territoire. Quatorze grands secteurs d’activités ont été précisés pour l’ensemble du Québec, dont celui des ressources naturelles.

Si la fusion se réalise, la Caisse Desjardins des ressources naturelles deviendra la seule du genre au Québec, ce qui pourrait lui permettre de prendre de l’expansion. « Dans quelques années d’ici, on pourrait ouvrir une succursale à Montréal et desservir les sièges sociaux, comme celui de Rio Tinto », cite en exemple le président.

Rien ne dit aussi que la région du Saguenay-Lac-Saint-Jean, qui compte beaucoup d’emplois dans les secteurs de la métallurgie et de la forêt, ne pourrait pas être un terreau fertile. M. Isabel voit grand. « L’avenir est à portée provinciale », note-t-il.

Une caisse plus forte
Si elle voit le jour, la Caisse Desjardins des ressources naturelles comptera 7 300 membres, au lieu des 4 320 actuels à la Caisse d’économie Desjardins des employés d’Aloca-Manic-McCormick. Par rapport à sa situation actuelle, le nombre d’employés passera de 12 à 25 et l’actif de 90 M$ à 261 M$.

Aucun employé de la caisse locale ne perdra son emploi, assure M. Isabel. Au contraire, si la nouvelle caisse marque des points sur la scène provinciale, de nouveaux emplois pourraient en découler.

Fait à noter, en raison de l’absence pour maladie de la directrice générale de la caisse depuis environ un an, le directeur général de la caisse d’économie de Sept-Îles, Steeve Chapados, assume l’intérim à Baie-Comeau.

Poster un Commentaire

avatar