Le judoka Patrick Gagné doit renoncer à son rêve olympique

Baie-Comeau – Les dernières semaines n’ont pas été nécessairement faciles pour le judoka Patrick Gagné, qui a été contraint de renoncer à son rêve de prendre part aux Jeux Olympiques de Rio de Janeiro.

Les blessures et des problèmes de santé ont forcé le combattant élite à prendre cette déchirante décision qui, en quelque sorte, anéantit tous les espoirs, les efforts et les années de travail pour maintenir la cadence dans ce niveau très relevé de compétition.

« J’ai été blessé à une épaule au mois de mars et les médecins m’ont prescrit du repos pour deux à trois semaines avant les Championnats panaméricains de Cuba à la fin du mois d’avril. Dans le contexte, ce n’était vraiment pas évident », a reconnu l’aspirant dans la division des moins 66 kilogrammes.

C’est justement cette division de poids (145 livres), qui a rendu le processus encore plus difficile. « Depuis plus de trois ans, je dois me surveiller quotidiennement pour maintenir ce poids avec un régime sévère de ma nutritionniste. Cela n’est vraiment pas facile et exige beaucoup de sacrifices ».

Garder cette ligne mince sans s’entraîner pendant des semaines constituait un mandat de taille. « À la limite, j’aurais peut-être pu y arriver et perdre le surplus de poids, mais cela aurait pu mettre ma santé en danger et je serais arrivé aux Panaméricains complètement épuisé ».

Classement

Semé parmi les 50 meilleurs judokas de sa division au classement mondial, Gagné se devait de terminer parmi les 22 meilleurs s’il espérait obtenir son laissez-passer pour Rio.

« Je devais faire une finale aux Panaméricains pour récolter les points nécessaires. Je l’ai déjà fait en 2013 (médaillé d’argent), mais considérant tous les facteurs, c’était une mission de taille. Cela n’a pas été facile de trancher, mais je ne peux pas me permettre de jouer avec ma santé non plus ».

Faisant aujourd’hui osciller la balance à 80 kilos (taux de gras de seulement 9 %), Patrick se montre plus serin face à son choix. « Depuis des années, je ne faisais plus de musculation à l’entraînement. Seulement du cardio pour maintenir mon poids. J’ai repris l’entraînement complet. Ma blessure est guérie. Hypothéqué depuis longtemps, mon corps semble l’apprécier et j’avoue que j’ai retrouvé du plaisir à faire judo et cela aussi, c’est très important ».

Défi

Le Baie-Comois de 24 ans va maintenant prendre quelques mois de congé afin de refaire le plein à tous les niveaux. « Je n’ai rien de prévu à l’agenda pour l’été. C’est sûr que je vais changer de catégorie à l’automne. Je vais voir et ensuite établir un nouveau plan de match », a-t-il assuré avec conviction.

Malgré la déception,  le multiple champion canadien (chez les 66 et 73 kilos) garde le focus sur son sport. « En tant qu’athlète, je ne souhaite pas terminer ma carrière en queue de poisson. Je veux finir sur une note positive. Participer et gagner une médaille aux Championnats du monde de 2017 représente une très belle option ».

Poster un Commentaire

avatar