Laurence Côté vise le podium aux championnats canadiens

Laurence Côté vise le podium aux championnats canadiens

Quatrième l'an dernier, Laurence Côté vise une place sur le podium aux championnats canadiens présentés à Ottawa. Photo courtoisie

Baie-Comeau – Après avoir frisé les marches du podium en 2017, la coureuse Laurence Côté tentera à nouveau d’atteindre son objectif, cette semaine, à l’occasion des championnats canadiens d’athlétisme disputés à Ottawa.

De retour dans la capitale fédérale, la Baie-Comoise sera une aspirante à surveiller dans l’épreuve des 800 mètres, qui présentera ses premières qualifications dans la journée de vendredi.

Toujours établie dans l’ouest canadien pour la poursuite de son entraînement intensif, la marchande de vitesse vient de prendre part à différentes compétitions afin de mieux se préparer à cette future commande.

L’an dernier, Laurence avait raté une médaille de peu (par une demi-seconde) dans la grande finale et avait compilé un temps officiel de 2 minutes, 04 secondes et 88 centièmes.

Portland

Après avoir passé plusieurs journées en Californie au cours du mois de mai, Côté a mis l’emphase sur le volet plus compétitif en prenant part à trois récents défis présentés à Portland et à Vancouver.

Dans l’état de l’Oregon, elle a franchi la distance dans des chronos oscillant dans les 2 minutes et 04 secondes et s’est classée respectivement au huitième et au cinquième échelon au tableau officiel.

Le 27 juin, l’athlète élite est retournée en piste pour participer à la finale des 800 mètres lors de la compétition Vancouver Harry Jerome International Track Classic. Son temps de 2:05:05 lui a valu la sixième position.

Constance

« Je suis super constante et ce sont des bons résultats, mais je n’ai pas atteint le niveau de performance pour lequel je m’entraîne cet été. Je suis une toute autre athlète que l’année dernière et j’ai évolué dans beaucoup de sphères », a reconnu la dynamique sportive.

Laurence avoue toutefois qu’elle doit faire preuve de patience dans son processus. « Je dois être patiente et consciente qu’il peut prendre un certain temps avant que les nouvelles adaptations et les entraînements deviennent effectifs en course. »

Déterminée, la marchande de vitesse garde le focus et se concentre à prendre les missions une par une. « C’est un bon apprentissage. Je suis vraiment confiante pour les canadiens. La première étape sera de me classer pour la finale. Une fois qualifiée, toutes les positions sont ouvertes », a-t-elle ajouté avec détermination et optimstime.

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

avatar