Le compte de taxes moyen augmente de 1,66 % à Baie-Trinité

Le compte de taxes moyen augmente de 1,66 % à Baie-Trinité

Le directeur général de la municipalité de Baie-Trinité, Frédérick Lee, a expliqué les grandes lignes des prévisions budgétaires 2019. Photo courtoisie

Baie-Comeau – Le compte de taxes des contribuables de Baie-Trinité augmentera en moyenne de 1,66 % en 2019. Pour le propriétaire de la maison moyenne évaluée à 61 000 $, la hausse variera de 24 $ à 30 $ selon le nombre de services dont il bénéficie.

Même si le taux de la taxe foncière a bondi de 1,39 $ à 1,51 $ par tranche de 100 $ d’évaluation dans les prévisions budgétaires adoptées le 20 décembre, soit un écart de 7,35 %, l’impact sur le compte de taxes ne suit pas la même tendance puisque le coût des tarifs dans leur ensemble a diminué. « On charge pour les bonnes choses », a expliqué le directeur général de la municipalité, Frédérick Lee, au bout du fil.

Ainsi, les revenus générés par la tarification du service de l’aqueduc seront moindres, même si le montant passe de 325 à 346,59 $ par logement. C’est que les commerces et entreprises ainsi que d’autres catégories de contribuables paieront moins. Du côté du service d’égouts, une hausse minime de 2,39 $ fait porter le montant à 232,39 $ par logement.

Enfin, une baisse substantielle touche la tarification du service d’ordures, dont le montant fléchit de 240 à 198 $ par logement.

Budget en baisse
Les prévisions budgétaires 2019 de Baie-Trinité s’établissent à 1 648 125 $, en baisse de 24 500 $ (1,47 %). Un montant de 552 272 $ ira au remboursement de la dette à long terme, qui s’établira ainsi à 3 520 000 $.

Du côté des dépenses, l’administration générale coûtera 354 228 $, un recul de 11,75 %. La stabilité créée par son arrivée à la direction générale de la municipalité en novembre et la diminution des mandats externes qu’elle entraîne font partie des explications, selon M. Lee. « Mais c’est encore une charge trop importante », considère celui qui compte y voir.

Une hausse de 55 % du montant du budget consacré à la sécurité publique, soit la police, l’incendie et la sécurité civile, s’observe également dans le budget 2019. Les 114 801 $ prévus cette fois-ci font suite, précise Frédérick Lee, à l’augmentation du nombre de pompiers et à une nouvelle entente à venir pour la mise en commun des services incendie.

Quant au bond de 41,7 % du poste budgétaire Aménagement, urbanisme et développement, qui se situe maintenant à 47 493 $, il s’explique par une meilleure estimation du coût inhérent à la présence d’un employé partagé avec la municipalité de Pointe-Lebel depuis juin 2018. « Maintenant, c’est le portrait véridique de combien ça va nous coûter et essentiellement, c’est du salaire », mentionne le dg.

Invité à décrire le budget 2019, M. Lee parle d’un budget de consolidation qui permet de repartir sur de bonnes bases.

Poster un Commentaire

avatar