Le Drakkar tourne vite la page

Le Drakkar tourne vite la page

Auteur d'un doublé, le Russe Yaroslav Alexeyev (23) y est allé d'un but spectaculaire en deuxième période. Photo Denis Thibault

Baie-Comeau ¬- Le Drakkar a vite tourné la page et a enchaîné avec sa 37e victoire de la campagne, samedi après-midi, quand il a aisément disposé des Saguenéens de Chicoutimi par le pointage de 5-0 devant 2 135 amateurs réunis au centre Henry-Leonard.

Victime d’une première défaite après 13 victoires de suite, vendredi, contre Drummondville, l’équipage n’a pas tardé à réagir et l’a fait de façon convaincante avec ce triomphe sans équivoque.
Sans les prouesses du gardien de but Daniel Moody (bombardé de 50 lancers), l’écart aurait été beaucoup plus grand au tableau indicateur. Le cerbère des Bleus a limité des dommages plus souvent qu’à son tour.

L’attaquant Thomas Ethier a ouvert la marque en début de rencontre avec le premier but des siens, qui s’est finalement avéré le but gagnant.

Les vikings du navire ont donné le ton, au deuxième tiers, avec deux autres filets et une mitraille de 23 lancers. Le Russe Yaroslav Alexeyev a porté la marque à 2-0 avec un but spectaculaire avant de voir Nathan Légaré enfiler son 37e filet de la saison.

Ajouter à l’insulte

Dominés dans tous les aspects, les visiteurs ont profité d’un avantage numérique de quatre minutes au début de la troisième période, mais n’ont même pas été menaçants.

Première étoile du match, Alexeyev a ajouté à l’insulte quand il a inscrit son deuxième but (son 27e) de la rencontre alors que son club évoluait toujours à court d’un homme. Le numéro 23 Le défenseur Pascal Corbeil a enchaîné, deux minutes plus tard, avec son premier filet de la saison.

« Les gars ont disputé un bon match d’équipe. On s’est adressé aux joueurs, ce matin, pour corriger les petites erreurs de la veille. Ils ont compris rapidement et ont su s’ajuster », a commenté le pilote Martin Bernard avec satisfaction.

Auteur d’une 250e victoire en carrière dans le circuit Courteau, l’entraîneur-chef a parlé d’un bel effort collectif. « Les joueurs ont bien travaillé dans les trois zones. Ils ont provoqué beaucoup de choses en attaque et les replis ont été nombreux en défensive. Nos quatre trios ont fait le travail », a résumé le dirigeant.

Son homologue Yanick Jean avait des commentaires beaucoup moins élogieux à l’endroit de ses hommes. « Après avoir perdu la veille, ils sont sortis le couteau entre les dents de l’autre côté. Nos joueurs ont semblé intimidés. Nous avons affronté un club qui a travaillé pendant 60 minutes », a lancé Jean tout en soulignant le brio de son gardien.

En vitesse

Le commissaire Gilles Courteau s’est arrêté à Baie-Comeau dans le cadre de sa tournée soulignant le 50e anniversaire d’existence de la LHJMQ et sera à l’Hôtel Le Manoir, dimanche matin, dans le cadre d’un brunch populaire…Auteur de 20 arrêts, le gardien Alex D’Orio en a profité pour signer son premier jeu blanc de la campagne devant le filet du Drakkar auteur d’une 400e victoire à domicile.

Poster un Commentaire

avatar