Poursuite policière : Yoan Therrien accusé de conduite dangereuse et délit de fuite

Poursuite policière : Yoan Therrien accusé de conduite dangereuse et délit de fuite

Des agents de la Sûreté du Québec ont escorté Yoan Therrien au palais de justice de Sept-Îles lundi. Photo Le Nord-Côtier

Sept-Îles – Yoan Therrien, 23 ans de Baie-Trinité, a comparu lundi après-midi au palais de justice de Sept-Îles. Il a été accusé de conduite dangereuse, de délit de fuite, de vol de voiture et de nombreux bris de probation et d’engagement en lien avec la poursuite policière de samedi sur la route 138.

L’individu aurait commencé sa journée de méfaits samedi matin en volant une Honda Civic à Sept-Îles. Il se serait ensuite rendu à Baie-Trinité, 140 km plus loin. De là, il aurait téléphoné aux policiers pour se dénoncer.

Il serait cependant reparti et aurait volé une autre voiture pour filer sur 80 km vers Port-Cartier, et revenir encore une fois à Baie-Trinité. Aucune accusation n’a été portée relativement à ce second larcin.

Des agents de la Sûreté de Québec ont tenté de l’intercepter pour excès de vitesse à Baie-Trinité vers 12h30, mais il a refusé de s’immobiliser. Une poursuite s’est alors enclenchée sur la route 138 sur une distance non spécifiée.

L’homme a finalement été localisé près d’une résidence de Port-Cartier, où les policiers ont procédé à son arrestation. Il n’y a eu aucune collision ni blessure lors de cette cavale de quelque 380 kilomètres.

Nombreux dossiers

Yoan Therrien faisait déjà l’objet de trois mandats d’arrestation émis à Port-Cartier et Baie-Comeau depuis le 1er novembre. L’homme de Baie-Trinité a aussi été accusé de bris de probation relativement à 12 autres dossiers et de bris d’engagement dans trois autres dossiers.

Les nombreux dossiers ont été remis à mercredi et jeudi au palais de justice de Sept-Îles. Il restera donc derrière les barreaux au moins jusqu’à mercredi puisque la Couronne s’est objectée à sa remise en liberté.

Avec Sylvain Turcotte

Poster un Commentaire

avatar