Examen de son ordre professionnel – Sabrina Rousseau obtient la meilleure note au Québec

Examen de son ordre professionnel – Sabrina Rousseau obtient la meilleure note au Québec

Sabrina Rousseau a reçu le prix Performas en radio-oncologie des mains de Danielle Boué, présidente de l’Ordre en imagerie médicale, en radio-oncologie et en électrophysiologie médicale du Québec. Photo courtoisie

Baie-Comeau – Sabrina Rousseau entame sa carrière du bon pied. Elle reçoit le prix Performas pour s’être démarquée lors de l’examen d’admission de l’ordre qui permet de pratiquer la profession de technologue en radio-oncologie.

Diplômée de la technique en radio-oncologie au cégep de Sainte-Foy, la Baie-Comoise a obtenu la meilleure note au Québec. Sa note finale est de 80 %. Par celle-ci, elle se démarque de la moyenne des résultats fixée à 67 %.

Cette année, 33 étudiants en radio-oncologie issus de trois collèges du Québec ont été soumis à l’examen. En somme, 79 % d’entre eux ont atteint la note de passage.

« Il y avait 150 questions à choix de réponses », souligne Sabrina en référence au contenu de l’examen d’une durée de cinq heures. « En ne connaissant pas le sujet, toutes les réponses peuvent paraître correctes », raconte-t-elle.

Bien qu’elle ne s’y attendait pas, ce n’est pas par hasard que Sabrina Rousseau décroche le titre honorifique. En effet, elle avoue avoir mis beaucoup de temps et d’efforts au cours de ses trois années d’études collégiales.

Prix Performas

C’est exactement ce pour quoi le prix Performas existe : gratifier et souligner les efforts déployés par l’étudiant ayant décroché la meilleure note à l’examen de l’Ordre en imagerie médicale, en radio-oncologie et en électrophysiologie médicale du Québec.

Il est à noter que le prix remporté par Sabrina n’en est pas un qui lui ouvre des portes à l’emploi. Dans les faits, les diplômés entament le processus de recherche d’emploi avant même d’être soumis à l’examen de l’ordre.

« Il ne garantit pas l’emploi, c’est plutôt une question de mérite, une récompense pour avoir obtenu la meilleure note », indique Sarah Pomerleau, adjointe aux examens de l’ordre en référence au prix Performas.

« Ce n’est pas impossible de décrocher un emploi en tant que technologue en radio-oncologie, mais c’est plus difficile ces dernières années », fait remarquer l’adjointe aux examens.

« Il y a dix ans, il manquait beaucoup de personnel et ils ont engagé tous les finissants. Maintenant ces finissants ont 30 ans », raconte Sabrina en expliquant qu’ils ne prendront pas leur retraite de sitôt.

Malgré tout, Sabrina s’est rapidement trouvé un poste au Centre hospitalier universitaire Fleurimont de Sherbrooke. Pour maximiser ses chances, elle s’est toutefois présentée dans l’enceinte de quatre hôpitaux différents afin de passer des entrevues.

La même voie a été empruntée par les autres finissants en radio-oncologie du cégep de Sainte-Foy. Des neuf étudiants de la cohorte 2015-2018, huit ont été en mesure de décrocher un poste dans leur domaine.

Poster un Commentaire

avatar