Une centaine de personnes réunies à Baie-Comeau – Se mobiliser pour améliorer les conditions de vie des aînés

Une centaine de personnes réunies à Baie-Comeau – Se mobiliser pour améliorer les conditions de vie des aînés

Présidente de la Table de concertation des aînés de la Côte-Nord, Micheline Anctil souhaite que le rendez-vous de la semaine dernière puisse améliorer les conditions de vie des aînés. Photo Le Manic

Baie-Comeau – Une centaine de personnes ont participé, jeudi, à Baie-Comeau, au quatrième rendez-vous annuel de la Table régionale de concertation des aînés de la Côte-Nord, placé cette fois-ci sur le thème Vieillir et vivre chez soi, dans sa communauté, dans son milieu de vie.

Deux ans après la création de l’Alliance en faveur de l’amélioration des conditions de vie des aînés par ses 45 organisations membres, les deux journées de mobilisation de la semaine dernière ont permis de tracer le portrait du chemin parcouru jusqu’à maintenant et la voie à emprunter dans l’avenir pour l’atteinte des objectifs.

« C’est un temps d’arrêt pour mieux se relancer », explique Micheline Anctil, présidente de la table régionale et mairesse de Forestville. Les aînés nord-côtiers souhaitent vivre chez eux le plus longtemps possible. C’est la priorité qui émane des portraits réalisés au cours des dernières années pour chaque municipalité, chaque MRC et pour l’ensemble de la région.

Or, pour favoriser leur maintien dans leur communauté, des gestes doivent être posés. « Nous devons travailler à faire en sorte qu’il y ait des conditions de vie qui les accompagnent », indique Mme Anctil.

L’accélération du vieillissement de la population dans les prochaines années entraîne son lot de défis, tant au chapitre des services que de la diversité des aînés eux-mêmes ou de leurs familles, poursuit-elle.

Le rendez-vous de jeudi a d’ailleurs permis d’en apprendre plus sur les façons de faire pour s’adapter grâce à une conférence prononcée par Yves Carrière, démographe et professeur à l’Université de Montréal.

La participation sociale des aînés a également fait l’objet d’une autre présentation. Comme l’a souligné Émilie Raymond, professeure adjointe à l’École de travail social et de criminologie de l’Université Laval, cette implication est bénéfique pour la santé de tous, dont celle des aînés.

Micheline Anctil souhaite que les rencontres de mobilisation comme celle de la semaine dernière débouchent sur des consensus afin de travailler ensemble sur une même orientation qui permettra aux aînés de « vieillir chez soi dans de bonnes conditions ».

Fait à noter, des gens de tous horizons et provenant de la plupart des MRC de la Côte-Nord ont convergé à Baie-Comeau, jeudi, à l’invitation de la Table de concertation des aînés de la Côte-Nord. Le milieu politique était bien représenté, tout comme ceux de la santé et des organismes communautaires, entre autres.

Poster un Commentaire

avatar