Le maire Montigny rêve d’une borne de recharge rapide à l’été

Le maire Montigny rêve d’une borne de recharge rapide à l’été

En octobre dernier, la municipalité de Ragueneau a été la première sur la Côte-Nord à offrir une borne de recharge rapide aux propriétaires de véhicule électrique. Sur la photo, on aperçoit le maire de Ragueneau, Joseph Imbeault, et la représentante d’Hydro-Québec, France Lampron. Photo archives Le Manic

Baie-Comeau – L’installation d’une borne de recharge rapide pour véhicule électrique est plus que jamais dans l’air à la Ville de Baie-Comeau. La recherche de financement se poursuit et le maire Yves Montigny garde espoir que le projet devienne réalité à temps pour la saison estivale.

« Je rêve qu’elle soit là pour l’été », affirme l’élu, rappelant l’importance d’une telle borne pour les touristes qui se déplacent en véhicule électrique. Il est déjà entendu qu’elle se trouvera sur Place La Salle.

Le cout d’une borne de recharge à 400 volts et ce qui va avec se situe à près de 70 000 $. Même si Hydro-Québec assume 50 % de la facture, M. Montigny se refuse à faire payer la différence par les contribuables, car la municipalité n’en tirera aucun revenu. « Hydro-Québec ramasse tous les revenus », souligne-t-il.

La Ville examine présentement les maillages possibles avec des organisations du milieu pour défrayer une partie des couts. Tourisme Côte-Nord est notamment dans sa mire. « C’est clair que c’est un joueur important pour nous », insiste le maire.

Des démarches sont également faites auprès du gouvernement provincial afin de trouver un programme d’aide financière permettant d’alléger l’impact financier pour les Baie-Comois. M. Montigny rappelle que l’énergie verte est une priorité pour Québec.

Ailleurs en région

Rappelons que la première borne de recharge rapide sur la Côte-Nord a été inaugurée à Ragueneau en octobre 2017. Elle permet une recharge complète en une vingtaine de minutes. Il s’agissait de la 85e borne rapide au Québec et de la 1000e, toutes catégories confondues, du Circuit électrique d’Hydro-Québec.

Une deuxième borne du genre devrait être disponible à Godbout au cours du mois d’avril à la faveur du dégel printanier. Tout est prêt pour son installation sur le terrain de la Société des traversiers du Québec (STQ), assure le maire Jean-Yves Bouffard.

Grâce au Circuit électrique et à d’autres programmes de subvention, la municipalité réussit à s’en tirer sans rien débourser, même si la facture se situe à 67 800 $.

Une entente entre la municipalité et la STQ est intervenue au cours des derniers mois. Les deux parties y trouvent leur compte. Pour la première, ce sont des couts d’entretien en moins pour permettre l’accès à la borne en hiver. Pour la seconde, c’est un plus puisqu’elle visait de toute façon une telle installation sur sa propriété.

La Côte-Nord possède aussi cinq bornes à 240 volts, qui nécessitent six à huit heures pour une recharge complète. Elles sont situées à la Maison du tourisme à Tadoussac, au restaurant St-Hubert à Baie-Comeau, à Manic-5 (deux bornes) et à l’Hôtel Fermont.

Poster un Commentaire

avatar