Un premier cas de maladie de Lyme contractée sur la Côte-Nord

Un premier cas de maladie de Lyme contractée sur la Côte-Nord

La maladie de Lyme est causée par la bactérie présente chez une espèce de tiques bien précise : Ixodes scapularis ou « tique du chevreuil ». Pour le moment, on ne retrouve pas de population de cette tique dans la région.

Crédit photo : CISSS Côte-Nord - Pixabay

Baie-Comeau – Un premier cas de maladie de Lyme contractée sur la Côte-Nord a été répertorié en 2016 par la Direction de la santé publique.

« Oui, on a une personne qui l’a contractée ici. […] La personne a retrouvé la tique sur sa peau et la tique était porteuse de la bactérie », révèle la Dre Claudette Viens, médecin-conseil en maladies infectieuses à la Direction de la santé publique de la Côte-Nord.

La maladie de Lyme est causée par la bactérie Borrelia burgdorferi, présente chez une espèce de tiques bien précise : Ixodes scapularis ou « tique du chevreuil ». Pour dire que cette tique est endémique dans une région ou qu’il y existe un risque modéré d’attraper la maladie de Lyme, il faut y retrouver les trois stades de la tique (larve, nymphe et adulte) dans des activités de surveillance active sur le terrain et qu’au moins une nymphe soit infectée par la bactérie.

« On n’est pas encore rendus là. […] On pense que la tique a été transportée par la faune aviaire migratoire. On ne peut pas dire qu’on a vraiment une population de tiques qui demeurent sur la Côte-Nord », souligne la Dre Viens.

Mentionnons qu’un cas avait également été répertorié dans la région en 2014, mais il avait été acquis à l’extérieur du Québec.

Émergence

La maladie de Lyme est en émergence au Québec et se retrouve sur la liste des maladies à déclaration obligatoire depuis 2003. Sa progression est surveillée de près par les directions de santé publique à travers la province.

« Présentement, ce sont dans les régions de la Montérégie et de l’Estrie qu’il y en a le plus », précise le médecin-conseil. Le sud-ouest de la Mauricie et du Centre-du-Québec sont également touchés. Quelque 160 cas de maladie de Lyme ont été rapportés au Québec en 2015.

Symptômes

Les premiers symptômes de la maladie de Lyme apparaissent généralement entre 3 et 30 jours après la piqure d’une tique infectée. Le plus fréquent (60 à 80 % des cas) est une rougeur sur la peau à l’endroit de la piqure. La maladie cause également de la fièvre, de la fatigue, des maux de tête, des raideurs à la nuque et des douleurs musculaires et articulaires.

Si la maladie n’est pas traitée, elle peut causer des complications telles que problèmes d’articulations, problèmes cardiaques et problèmes neurologiques dans les semaines, les mois ou les années suivant la piqure.

Les directions de santé publique proposent donc diverses façons de prévenir les piqures, comme d’utiliser un chasse-moustique sur les parties du corps exposées et de porter des vêtements longs et clairs lors de promenades en forêt.

Si l’on retrouve une tique sur son corps, il est important de la retirer rapidement selon des étapes bien précises décrites sur le site Internet sante.gouv.qc.ca. Les personnes doivent prendre en note le lieu et la date de la piqure ainsi que l’endroit du corps touché. Si des symptômes apparaissent, il faut consulter un médecin et, idéalement, lui apporter la tique dans un contenant bien fermé.

1
Poster un Commentaire

avatar
1 Comment threads
0 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
1 Comment authors
Michel Rhéaume Recent comment authors
Michel Rhéaume
Invité
Michel Rhéaume

Félicitation pour l’article, Mon épouse et moi avons eu cette maladie et cela a été l’enfer !!!!