Programme Ce n’est pas correct! – Une tournée sur la maltraitance faite aux aînés s’amorce

Programme Ce n’est pas correct! – Une tournée sur la maltraitance faite aux aînés s’amorce

La coordonnatrice régionale en maltraitance, Claire Plante, organisme une tournée de la Côte-Nord pour présenter le programme Ce n’est pas correct!.

Baie-Comeau – Les témoins de maltraitance faite aux aînés qui ignorent quoi faire et les personnes qui croient percevoir des indices de maltraitance ou qui veulent être mieux outillées au cas où, voilà la clientèle cible du programme Ce n’est pas correct!, au cœur d’une tournée de six semaines qui s’amorcera bientôt sur la Côte-Nord.

Coordonnatrice régionale en maltraitance au Centre intégré de santé et de services sociaux de la Côte-Nord, Claire Plante organise cette série de rencontres qui débutera le 19 février à Sept-Îles pour se terminer le 5 avril à Baie-Comeau.

Une douzaine de dates sont déjà fixées au calendrier et d’autres doivent s’ajouter. Le nombre d’ateliers varie d’un à deux par jour, chacun étant d’une durée d’une heure trente.

Ce n’est pas correct! vise à mobiliser les personnes afin de reconnaître les indices de maltraitance et agir de la bonne façon. Le programme veut permettre de reconnaître les formes et les types de maltraitance et se familiariser avec l’approche par les témoins et leur pouvoir d’agir de façon sécuritaire. Il traite aussi de l’âgisme, cette discrimination basée sur l’âge, et de l’identification des ressources existantes.

« C’est un programme simple et visuel. On présente des vidéos. On en choisit deux parmi les 10 », explique Claire Plante. Les documents visuels rattachés au programme traitent notamment de violence conjugale, de maltraitance financière et de violation des droits, mais aussi de chantage émotif et de négligence organisationnelle.

Le choix de vidéos se fait en fonction de la clientèle attendue à chaque atelier. En effet, les participants doivent s’y inscrire au préalable. « Ça peut être des gens qui ont des doutes, des gens qui ont entendu ou qui ont vu des choses ou des enfants qui s’aperçoivent que leurs parents vivent des choses », rappelle la coordonnatrice.

Elle espère la participation de coiffeuses, de pharmaciens et de bénévoles puisque, précise-t-elle, ce sont des gens qui sont sujets à recevoir des confidences.

Dénonciations

Comme coordonnatrice régionale en maltraitance, Claire Plante est bien au fait des dénonciations qui sont portées en relation avec la maltraitance à l’égard des aînés. Et il arrive, note-t-elle, des situations répréhensibles sont portées au grand jour entre enfants d’une même famille.

« Parfois, on a des appels pour nous dire « ma sœur pige dans le compte (de ses parents) » ou encore elle est en train d’influencer le testament », raconte la dame.

Même si les trois ateliers à l’horaire pour Baie-Comeau sont prévus seulement les 4 et 5 avril, des personnes y sont déjà inscrites. Elles proviennent entre autres de la Coopérative Aspire-Tout, qui offre des services d’aide à domicile, et du Centre d’action bénévole de la MRC Manicouagan.

Cependant, du côté des Escoumins et de Forestville, où les rencontres doivent se tenir les 2 et 3 avril, le programme Ce n’est pas correct! semble susciter moins d’intérêt.

« En Haute-Côte-Nord, ça ne rentre pas beaucoup », indique la coordonnatrice en faisant référence aux inscriptions.

Elle invite les gens à la joindre pour s’informer ou s’inscrire. Il est possible de le faire par téléphone au 418 962-9761, poste 452427 ou encore par courriel à claire.plante.09cisss@ssss.gouv.qc.ca.

Rappelons l’existence de la Ligne Aide Abus Aînés (1 888 489-2287) pour obtenir du soutien et de l’écoute.

Poster un Commentaire

avatar