Végétalisation d’une bande riveraine – L’OBVM et des jeunes du secondaire plantent 500 arbustes

Végétalisation d’une bande riveraine – L’OBVM et des jeunes du secondaire plantent 500 arbustes

Des étudiants volontaires se sont associés à l’équipe de l’Organisme des bassins versants Manicouagan pour la plantation de 500 arbustes sur une bande riveraine de la rivière Amédée. Photo courtoisie

Baie-Comeau – L’Organisme de bassins versants Manicouagan (OBVM) vient de marquer une première en s’associant à une école secondaire, en l’occurrence la polyvalente des Baies, pour la réalisation d’un projet éducatif. Touchant l’eutrophisation des plans d’eau et les changements climatiques, il s’est conclu la semaine dernière par une activité sur le terrain.

Chargée de projet au sein de l’organisme, Vicky Perreault se réjouit de cette percée au secondaire. Depuis plusieurs années déjà, le niveau primaire est couvert par l’entremise d’une activité de pêche blanche.

L’eutrophisation, c’est le vieillissement des plans d’eau en raison de l’activité humaine, explique Mme Perreault. Le mercredi 19 septembre, quelques étudiants volontaires de quatrième secondaire du programme Science et technologie de l’environnement de la poly des Baies ont contribué à leur façon au renversement de la situation en passant l’après-midi à végétaliser une bande riveraine dans le secteur du club de golf de Baie-Comeau, en l’occurrence celle de la rivière Amédée. Près de 500 arbustes ont été plantés.

« Nous sommes tous des acteurs de l’eau, nous avons une responsabilité citoyenne envers nos lacs et nos cours d’eau et la plantation d’arbustes en bordure de la rivière Amédée est une belle façon de préserver cette richesse collective », souligne Mme Perreault.

Pour sa part, l’enseignante Nathalie Lavoie a décrit cette activité sur le terrain comme une implication citoyenne qui a permis « d’apprendre dans le plaisir » tout en sensibilisant les jeunes au besoin de protéger et conserver les paysages dans leur état naturel.

Des outils pédagogiques
Pas moins de 120 élèves ont pris part au projet éducatif, grâce à la collaboration des enseignants en Science et technologie de l’environnement et à l’OBVM. Des outils pédagogiques ont été développés pour approfondir des notions mettant en lumière les enjeux de la Manicouagan en matière de gestion de l’eau.
Bassins versants, eutrophisation des plans d’eau et changements climatiques sont des thèmes déjà abordés dans les programmes de Science et technologie et Sciences et technologie de l’environnement, mais, selon Mme Perreault, le projet de l’OBVM « a permis de bonifier le contenu en apportant beaucoup d’exemples concrets de ce qui se passe ici chez nous à Baie-Comeau et en Manicouagan. »

Fait à noter, l’OBVM et la polyvalente des Baies pourraient reconduire le projet l’an prochain.

Poster un Commentaire

avatar