Industrie forestière : Une priorité pour Marjolain Dufour

Par manic_admin_site

La semaine dernière, Marjolain Dufour, député sortant et candidat du Parti Québécois dans René-Lévesque, a fait savoir que le développement de l’industrie forestière sera son dossier prioritaire, dès le lendemain de l’élection. «La forêt a été au cœur du développement de notre région et détient encore un rôle économique important. Le Parti Québécois a des propositions quant à la relance de l’industrie forestière, notamment par la création d’une charte du bois et la reprise des travaux sylvicoles», a déclaré le candidat péquiste, Marjolain Dufour. Selon M. Dufour, l’adoption d’une charte du bois par un gouvernement du Parti Québécois permettrait de soutenir l’industrie du bois d’œuvre au Québec. «À l’heure actuelle, le marché américain du bois connaît certaines difficultés, mais ce n’est pas une raison pour demeurer inactif comme l’a fait le gouvernement Charest depuis 2005. En favorisant l’utilisation du bois dans la construction privée non résidentielle et dans les constructions publiques, cela permettrait d’insuffler une hausse de la demande dans l’industrie», a-t-il précisé. Transformation du bois D’autre part, Marjolain Dufour croit qu’il faut axer sur la transformation du bois que ce soit par la création de produits à haute valeur ajoutée, de biocarburant ou de bois-énergie. L’acheminement des produits vers des marchés ciblés fait partie d’un processus de mise en marché performant qui est primordial, selon l’homme politique. À ce chapitre, le transport maritime serait un avantage pour la région. «Il est possible de développer l’industrie forestière de manière durable. Cela permettrait de stabiliser et de créer de nouveau emplois tout en retenant l’expertise forestière dans notre région. Les travailleurs forestiers méritent tout notre soutien et notre admiration. Ils croient profondément, comme notre parti, en l’avenir de l’industrie du bois au Québec», a dévoilé le candidat péquiste. Travaux sylvicoles M. Dufour promet de relancer un vaste chantier de travaux sylvicoles pour doubler la valeur de la production forestière, s’il est le choix des Nord-Côtiers. «En augmentant le volume à récolter, on améliore nos chances d’avoir une ressource plus concurrentielle et par la même occasion de contrer la baisse de la possibilité forestière», a expliqué le député sortant. Comme l’a déclaré Marjolain Dufour, un investissement dans les travaux sylvicoles permettra également le maintien des emplois et de l’expertise dans le secteur forestier. Que ce soit sur la Côte-Nord ou au Saguenay-Lac-Saint-Jean, des centaines d’emplois sont menacés en raison de la diminution des activités. «Si l’on veut garder notre expertise et éviter qu’elle se déplace vers le secteur minier, on se doit d’offrir des conditions de travail intéressantes pour ces personnes», a conclu le candidat. Photo : Marjolain Dufour fera de l’industrie forestière sa priorité, s’il est élu le 4 septembre. (Le Manic)

Partager cet article

Laissez un commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des