Un retour triomphal pour le minisalon du livre de Pointe-Lebel

Photo de Charlotte Paquet
Par Charlotte Paquet

Baie-Comeau – Pointe-Lebel a vibré au rythme de la quatrième édition de son minisalon du livre, les 1er et 2 avril. Après une absence de deux ans, l’événement a effectué un retour triomphal à la bibliothèque de l’école La Marée, grâce à un partenariat entre le monde scolaire et municipal ainsi que la Librairie A à Z.

Au moins 500 personnes ont visité le minisalon. « Tout s’est bien déroulé. On est très très satisfait », affirme sa coordonnatrice et bibliothécaire, Lise Therrien, en dressant le bilan des deux jours d’activités.

Seul événement du genre dans la Manicouagan, le minisalon a permis de donner aux visiteurs un accès facile aux livres tout en les renseignant sur les nouveautés et les titres les plus en demande, explique Annie Proulx, gérante du commerce de Place La Salle.

Pour l’occasion, le gymnase de l’école a été transformé en une sorte d’immense librairie. Quelques centaines de livres ont été extirpés de 75 caisses et déposés sur des tables. Oui, les collections pour enfants ont eu une place de choix, mais les adultes y ont aussi trouvé leur compte, notamment avec d’innombrables romans et les livres de recettes les plus populaires.

Des jouets éducatifs ont aussi été proposés. Les enfants ont été emballés par les V-cubes, nouvelle appellation de ces fameux tellement populaires dans les années 80. « Les Rubik’s Cubes, ça revient à la mode », assure Mme Proulx.

Vendredi, en journée, les groupes d’élèves ont visité le minisalon du livre à tour de rôle. En soirée, plusieurs jeunes sont revenus avec leurs parents. De nombreux visiteurs ont également été accueillis samedi.

Auteurs nord-côtiers

Trois auteurs nord-côtiers ont participé au minisalon lebelois. Daniel Naud, Julie Tremblay et Léopold Durand en ont profité pour échanger avec le public et faire connaître leurs œuvres.

Daniel Naud, de Pointe-aux-Outardes, était sur place avec sa trilogie Avis de décès, qui se décline avec Les tribulations d’un croque-mort, Le croque-mort s’expose et Âmes errantes. Ils ont été écrits sur une période de trois ans et les anecdotes savoureuses qu’il y raconte trouvent leur origine dans son quotidien de thanatologue.

La Baie-Comoise Julie Tremblay est arrivée sur place avec son premier roman jeunesse, Le côté sombre de l’île, qu’elle lancera d’ailleurs le 13 avril, à la Bibliothèque Alice-Lane. Même chose pour Léopold Durand, de Franquelin, qui s’est amené avec son tout premier roman, Le trésor de la montagne secrète.

Livres et réussite

Lors de la cérémonie d’ouverture du minisalon, la directrice de l’école La Marée, Marie-Claude Moreau, n’a pas manqué de rappeler l’importance d’apprendre aux très jeunes enfants à aimer les livres puisqu’ils ne verront pas la lecture comme une tâche une fois à l’école. Elle a aussi souligné qu’il est prouvé qu’un enfant qui aime les livres améliore ses chances de réussite.

Appelé à prendre la parole, le maire de Pointe-Lebel, Normand Morin, a avoué ne pas être un très grand lecteur de romans ou autres livres. Par contre, avec les règlements municipaux et les courriels, c’est toute autre chose, car il en lit amplement, a-t-il ajouté avec le sourire.

Fait à noter, il est déjà entendu que le minisalon fera relâche en 2017. Par cette décision de le présenter aux deux ans ou même aux trois, le comité organisateur souhaite alléger le fardeau financier des parents, nombreux à se faire implorer par leurs enfants d’acheter tel ou tel livre. La coordonnatrice de l’événement, Lise Therrien, explique aussi que l’organisation de l’événement représente énormément de travail.

Partager cet article

Laissez un commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des