Stéphanie Roy couronne une année incroyable

Par Sandro Célant 12:00 AM - 16 août 2017
Temps de lecture :
L’athlète élite de 39 ans a trimé dur au cours de cette compétition intense, mais sa forme physique et sa grande détermination lui ont permis d’atteindre le sommet avec la première position sur 20 au cumulatif.

L’athlète élite de 39 ans a trimé dur au cours de cette compétition intense, mais sa forme physique et sa grande détermination lui ont permis d’atteindre le sommet avec la première position sur 20 au cumulatif.

Baie-Comeau – Stéphanie Roy est plus en forme que jamais et l’a encore prouvé de façon éclatante avec la conquête du titre mondial de sa catégorie lors des prestigieux Crossfit Games disputés à Madison au Wisconsin.

La Baie-Comoise a fait fureur dans la division des maîtres 35-39 ans et s’est brillamment couverte de gloire après avoir terminé au premier rang parmi les 20 meilleures aspirantes mondiales de ce groupe d’âge.

Le récent triomphe n’a pas été facile au sein de ce peloton élite, mais la détermination, la préparation physique et mentale de l’athlète locale ainsi que toutes ces heures passées à l’entrainement ont finalement rapporté gros.

Après quatre journées intenses de compétition, la représentante canadienne est parvenue à se faufiler au sommet du cumulatif avec un total de 762 points, 16 de mieux que Joey Kimdom (North West) et 18 d’avance sur la Californienne Rebecca Voight, qui a déjà gravi le podium en catégorie open.

Retour à la réalité

Bien secondée par son entraineur Michael Fitzgerald durant tout le défi, Stéphanie a fourni le maximum tout en respectant bien les consignes imposées. Elle est aujourd’hui pleinement récompensée.

De passage en ville pour voir sa famille après sa fameuse conquête, la dynamique sportive de 5 pieds, 5 pouces savourait pleinement son triomphe tout en avouant être revenue à la réalité.

« C’est vrai que tu flottes sur un nuage pendant quelques jours et que tu réalises à peine tout ce qui vient de se passer. Une semaine plus tard, tu retombes sur terre, mais tu savoures encore chaque instant », a imagé la championne.

Individuel

Le parcours menant à la victoire a été ardu et Roy a dû faire preuve de calme durant toute la compétition. « Le classement était serré. Après deux jours, j’occupais le 10e rang sur 20. Après le jour 3, je suis passée en tête avec deux petits points d’avance avant la grande finale. »

Chaque élément imposé « wod » a été déterminant. « En individuel, tu ne peux te fier à personne et tu ne dois pas te soucier des autres athlètes. Tu as ton sort entre les mains jusqu’au bout. »

Plus déterminée que jamais, la déléguée du club de CrossFit ADM de Brossard a affronté ce défi avec optimisme. « C’est sûr que je n’allais pas là-bas juste pour participer. Avec ma deuxième position en qualification, je croyais en mes moyens et je savais que j’avais des chances de me démarquer. »

Mission accomplie

Interviewée avant la compilation officielle des points, Stéphanie a mis du temps à saisir l’ampleur de son exploit. « Trois des quatre exercices imposés en finale figuraient dans mes forces et tout s’est finalement déroulé tel que souhaité. Je suis vraiment comblée », a ajouté la femme de 35-39 ans la plus en forme sur la planète.

Après avoir pris part à deux défis en équipe aux fameux Crossfit Games, Stéphanie Roy a fait un changement important, en début de saison, pour se tourner vers la compétition individuelle. Un changement justifié qui confirme qu’elle a pris la bonne décision.

« J’ai beaucoup appris sur moi-même durant la dernière année tout en m’entourant des bonnes personnes dans les nombreuses facettes de l’entrainement. Cela n’a pas toujours été facile, mais je sais aujourd’hui que j’ai fait le bon choix », assure celle qui anticipe un retour à l’entraînement et à la compétition pour 2018.

Partager cet article