Bradley Lalonde victime d’un accident et…d’une commotion cérébrale

Par Sandro Célant 12:00 AM - 08 Décembre 2017
Temps de lecture :

Victime d’un accident de la route au cours des derniers jours, le vétéran Bradley Lalonde est sur la touche en raison d’une commotion cérébrale. Photo Denis Thibault

Baie-Comeau – Le Drakkar sera de nouveau privé des services de son défenseur numéro un, en fin de semaine, lorsqu’il recevra la visite des Cataractes de Shawinigan et de l’Armada de Blainville-Boisbriand.

Victime d’un accident de la route au cours des derniers jours, le vétéran Bradley Lalonde a subi une commotion cérébrale qui le tiendra au rancart pour une période indéterminée.

Le numéro 5 a perdu le contrôle de son véhicule sur le boulevard Pierre-Ouellet alors qu’il revenait rejoindre ses coéquipiers au centre Henry-Leonard avant le départ de l’autobus en direction de Chicoutimi (pour le match face aux Saguenéens).

Tenu à l’écart pendant deux rencontres (blessure au bas du corps), une dizaine de jours plus tôt, Lalonde a été assommé durement sous l’impact et aucune date de retour n’a été avancée.

« C’est dommage et, malheureusement, ce sont des choses que nous ne pouvons pas maitriser. Bradley va prendre le temps nécessaire pour guérir et ce sera aux autres défenseurs de prendre la relève », a commenté le pilote Martin Bernard.

Jeune brigade

L’entraineur en chef reconnait que la séquence actuelle (quatre défaites d’affilée) n’est pas évidente pour sa jeune brigade défensive. « Nous devons composer avec deux arrières de 18 ans, deux de 17 et deux autres de 16. Ce genre de situation ne se produit pas souvent, mais il faut faire avec. »

Le dirigeant demeure optimiste malgré tout. « Nos jeunes vont acquérir beaucoup d’expérience dans tout cela. L’important est de bien exécuter les jeux de base et bouger constamment les pieds sur la patinoire ».

Décidemment, les commotions cérébrales sont monnaie courante dans le camp du Drakkar. Ébranlé lors du dernier match à Chicoutimi, l’attaquant Edouard St-Laurent est également sur la touche pour la fin de semaine.

Le Drakkar ne prévoit pas faire de rappel. Il va tenter de secouer sa torpeur avec son alignement actuel. « Ce n’est pas un moment facile, mais les joueurs doivent s’en sortir par eux-mêmes en haussant leur jeu d’un cran », a conclu Bernard, qui enverra le gardien de but Justin Blanchette devant le filet.

Partager cet article