Guignolée des médias : une récolte phénoménale de 39 000 $ à Baie-Comeau

Par Charlotte Paquet 12:00 AM - 08 Décembre 2017
Temps de lecture :

La présidente du Comptoir alimentaire L’Escale, Josée Gagnon, se réjouit de l’augmentation importante des dons reçus lors de La grande guignolée des médias de la semaine dernière. On l’aperçoit en compagnie d’une employée de l’organisme, Jocelyne Ferland. Photo Le Manic

Baie-Comeau – La grande guignolée des médias a connu un succès phénoménal à Baie-Comeau le jeudi 7 décembre. Grâce à un nombre plus élevé de bénévoles et à la mise en place d’un nouveau point de collecte extérieur, la générosité des citoyens s’est exprimée de façon plus marquée avec des dons qui ont atteint 39 000 $ comparativement à 24 713 $ en 2016, un écart d’un peu plus de 37 %.

La présidente du Comptoir alimentaire L’Escale de Baie-Comeau, Josée Gagnon, se réjouit de l’ampleur des 35 000 $ en espèces sonnantes et des 4 000 $ en denrées amassés cette année. « La barre va être haute pour l’an prochain, mais on a déjà plein d’idées pour essayer de se diversifier afin d’avoir au moins le même montant », indique-t-elle.

Jeudi, des équipes de bénévoles, la plupart provenant d’un nouveau partenariat avec le Mouvement Desjardins, ont permis l’aménagement d’un point de collecte à l’intersection des boulevards Laflèche et Blanche. Par le passé, il n’y a jamais eu de sollicitation dans le secteur Mingan. L’initiative a fait une différence dans la récolte.

Traditionnellement, la collecte de dons auprès des automobilistes s’est toujours faite du côté du secteur Marquette, au carrefour du boulevard La Salle et de l’avenue Damase-Potvin. C’est là que les pompiers et ambulanciers se sont toujours relayés. Après une absence de quelques années, les policiers ont repris du service en 2017, ce qui a permis d’augmenter le nombre de bénévoles. « On était plus efficaces », souligne Mme Gagnon, en notant que les dons recueillis à cette intersection ont d’ailleurs été supérieurs cette année.

La présidente assure que 100 % des dons en argent iront à l’achat de denrées. D’ailleurs, une bonne partie de la somme, soit environ 25 000 $, permettra à l’Escale de payer les achats destinés aux paniers de Noël, qui sont déjà passablement réalisés.

Plus de détails dans la prochaine édition papier.

Partager cet article