Le Drakkar se bute à Alexis Shank

Photo de Sandro Célant
Par Sandro Célant
Le Drakkar se bute à Alexis Shank
Le gardien de but Alexis Shank a fermé la porte au Drakkar et à son capitaine Gabriel Fortier, samedi. Le numéro 9, qui a peut-être disputé son dernier match au sein du navire baie-comois, a tout essayé jusqu’à la toute fin. Photo Mario Dechamplain

Le Drakkar a bien essayé, samedi, mais s’est buté à un gardien en très grande forme. Alexis Shank a décidé de gâcher la fête pour permettre aux Saguenéens de Chicoutimi de l’emporter 2-1 devant 1 525 amateurs au centre Henry-Leonard.

L’homme masqué des Bleus a volé la vedette à plusieurs reprises avec des arrêts clés, particulièrement au cours de la troisième période alors que les locaux ont menacé souvent. Victorieux 6-3 la veille, les patineurs du Saguenay ont ainsi balayé les honneurs de ce programme double face aux Nord-Côtiers, qui ont fait face à un cerbère en très grande forme.

Tout comme vendredi, les Bleus ont vite ouvert la marque en première période grâce à Tristan Pelletier qui a touché la cible avec seulement 98 secondes d’écoulées à la rencontre.

Tir parfait

Le Drakkar a répliqué, moins de sept minutes plus tard, quand Nathan Légaré a enfilé l’aiguille avec un tir parfait dans la lucarne, qui n’a donné aucune chance au cerbère ennemi.

Les deux équipes se sont ensuite échangés de bons élans offensifs avant de voir Justin Ducharme inscrire le but victorieux, au deuxième engagement, face à Lucas Fitzpatrick, qui n’a rien à se reprocher dans la défaite.

Malgré un recul de 2-1 après 40 minutes, les membres de l’équipage n’ont jamais ralenti la cadence et ont bénéficié de chances en or, mais un certain Alexis Shank en a décidé autrement.

Auteur de 29 arrêts, le numéro 31 des visiteurs a été étincelant à de nombreuses occasions. Ses multiples prouesses ont permis à son équipe de repartir avec les deux points au classement.

En même temps

« Nous avons eu des occasions incroyables et, un jour, cela va finir par rapporter. Comparativement à la veille, les joueurs ont commencé le match en même temps et le niveau de compétition était nettement meilleur », a reconnu le pilote Jon Goyens.

Victime de cinq revers en cinq duels face aux Bleus cette saison, le Drakkar s’est quand même bien battu. « On voulait partir en congé sur une bonne note. L’effort y était et, outre le résultat final, personne ne doit être déçu. »

Dans clan ennemi, Yanick Jean n’a pas été surpris de la performance de son homme masqué. « Il a été bon comme il est bon à chaque soir. Pour lui, c’était comme une autre journée au bureau », a résumé le dirigeant qui va bouger fort durant la période des échanges.

En vitesse

Interrogé sur les fameuses rumeurs de transactions, Jon Goyens a déploré l’attitude de certains journalistes, qui profitent des réseaux sociaux comme Twitter pour avancer des noms avant même que les accords soient officiels…Dans clan du Drakkar, les noms du capitaine Gabriel Fortier et du défenseur Xavier Bouchard reviennent de plus en plus souvent et des annonces concrètes sont prévues au cours de la journée de dimanche.

Partager cet article

Laissez un commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des