PFR réduit sa production de papier journal

Par Charlotte Paquet 6:00 AM - 03 mars 2020
Temps de lecture :

Depuis le 27 février, la papetière de Baie-Comeau réduit sa production en diminuant la vitesse de ses deux machines à papier.

Produits forestiers Résolu (PFR) réduit la production de papier journal à son usine de Baie-Comeau depuis le 27 février.

« C’est vraiment en lien avec le marché et nos inventaires. C’est pour s’ajuster au marché », réagit Karl Blackburn, directeur principal, affaires publiques et relations gouvernementales chez PFR.

La capacité de production annuelle de la papetière se situe à 322 000 tonnes métriques. Il a été décidé de diminuer la vitesse des deux machines à papier afin qu’elles produisent moins.

M. Blackburn refuse de quantifier la réduction dans la production de tonnes de papier journal. « Je n’ai pas le chiffre du tonnage. Ça va dépendre combien de temps on va le faire. On s’ajuste aux marchés », précise-t-il, en disant ignorer aussi le nombre de semaines ou de mois qui sera nécessaire.

« C’est le marché qui va nous le dire. Si on réduit la production, c’est que le marché est difficile. La demande de papier journal dans le monde diminue de 10 à 12 % par année. »

Une machine à papier fonctionne 24 heures sur 24 et sept jours sur sept. La production doit être maintenue de façon constante, à moins d’un arrêt complet. Pour réduire le nombre de tonnes qui sort des machines, il restait l’option d’en diminuer la vitesse.

Le recours à ce moyen pour faire face aux commandes moins élevées et aux inventaires importants, que le porte-parole refuse de cibler, a l’avantage de n’avoir aucun impact négatif sur les travailleurs. Aucune mise à pied temporaire n’est nécessaire.

Rappelons enfin que depuis quelque temps, la papetière de Baie-Comeau produit autre chose que du papier journal. En effet, des tests sont réalisés pour un nouveau produit, en l’occurrence un type de pâte pouvant notamment servir à la fabrication de papier hygiénique.

Partager cet article