Charlie Bernatchez a su faire sa place avec les Rebelles

Charlie Bernatchez a su faire sa place avec les Rebelles

Sportive naturelle, l’athlète locale n’a pas tardé à retenir l’attention des dirigeants provinciaux, qui lui ont vite fait une place au sein de l’alignement des Rebelles U16.

Baie-Comeau – Sportive naturelle, Charlie Bernatchez vient de vivre une autre expérience fort enrichissante au sein de l’équipe élite du Québec (Les Rebelles) de balle rapide.

Reconnue pour ses implications dans les disciplines de la gymnastique, de la motoneige, du motocross et du crossfit, la Baie-Comoise de 15 ans a également fait sa marque au baseball au fil des années et son talent a vite été remarqué par les dirigeants provinciaux.

« J’ai participé aux Jeux du Québec et quelqu’un m’a approchée pour connaitre mon intérêt pour le softball (fastpitch). À l’été 2016, je me suis présentée à leur camp de sélection et j’ai été choisie parmi une cinquantaine de filles », a raconté cette grande passionnée.

Il n’a d’ailleurs pas fallu trop de temps avant qu’elle reçoive la confirmation de sa place. « Cela faisait environ 90 minutes qu’on s’exerçait et Louis Morin (l’entraineur-chef du U16) est venu me voir et m’a remis une grosse balle blanche en me disant de m’exercer avec celle-là durant l’hiver. »

Ajustements

Habituée de jouer au baseball, Charlie avoue qu’il a fallu apporter des ajustements pour la balle rapide. « C’est bien différent avec la motion des lanceuses. La balle a tendance à baisser plutôt que monter. C’est très vite et ce n’est pas pour rien que nous devons porter une petite grille sur notre casque de frappeuse. »

Officiellement confirmée au sein de l’alignement des Rebelles U16, l’unique athlète originaire d’une région éloignée a amorcé son programme. Durant l’hiver et au printemps, elle a fait la navette, une fois par mois, afin de pouvoir s’entrainer avec sa nouvelle équipe.

À la fin des classes, elle s’est installée dans la métropole, au sein d’une famille de pension, afin de s’attaquer à un calendrier estival des plus chargés sur la scène compétitive.

Championnats canadiens

La belle aventure s’est terminée en Colombie-Britannique à l’occasion des championnats canadiens disputés à Delta. Même si son équipe n’a pu franchir les rondes préliminaires (classée autour du 20e rang), l’athlète a adoré son voyage.

« C’est la plus belle expérience de toute ma vie. Le calibre était très fort, mais nous avons eu la chance de jouer plusieurs matchs face à formations différentes. Cela n’a pas toujours été facile, mais l’ambiance était super », a ajouté avec beaucoup d’enthousiasme le numéro 28.

La formation élite provinciale possédait un agenda très rempli. « Il y a eu de nombreuses compétitions au Québec et en Ontario. Personnellement, j’ai beaucoup appris sur le sport et mon intégration avec les autres filles a vraiment été facile ».

Reconnue pour son grand verbomoteur, Charlie est rapidement devenue une rassembleuse au sein de la troupe. « Dans le passé, il y avait souvent eu des froids entre les anglophones et francophones.

Cet été, l’esprit d’équipe a été superbe et tout le monde a tiré dans le même sens », a assuré celle, qui a également pu perfectionner la langue de Shakespeare au cours des derniers mois.