Port-Cartier: JPH International lance un projet de 12 millions $

Par 12:00 AM - 21 mai 2012
Temps de lecture :

Quatre conseils centraux de la CSN occupent ce mercredi le bureau de circonscription du premier ministre Justin Trudeau, à Montréal. On reconnaît le président du conseil central Côte-Nord, Guillaume Tremblay (debout) et la coordonnatrice d’Action-chômage Côte-Nord, Line Sirois (à gauche). Photo courtoisie

Le site de l’ancien CLSC sera finalement réaménagé en résidences pour aînés d’ici 2013. Le projet estimé à 12 millions $ engendra la location de plus d’une centaine d’appartements de luxe. La construction d’un immeuble neuf et la transformation du bâtiment de l’ancien CLSC sont prévues. Le promoteur immobilier JPH International démarre un projet de résidences pour aînés sur le site de l’ancien CLSC à Port-Cartier, au coin de la rue Rochelois et du boulevard Portage-des-Mousses. Un nouveau bâtiment de quatre étages sera construit et abritera 98 logements allant de grandeur 21/2 à 4 1/2. Les appartements seront destinés à une clientèle de personnes autonomes ou en légère perte d’autonomie. Les prix de location varieront entre 1 400$ pour une personne, et 2 200 $ pour deux, tout inclus. «Nous avons fait une étude de marché. C’est un tout inclus, il n’y a pas de services à la carte. Les gens seront nourris, logés, avec tous les services, le téléphone, les interurbains, le câble, et Internet. Il n’y aura aucune surprise», a précisé Ghyslain Boulay, vice-président au développement chez JPH International. Les espaces communs comprendront notamment une piscine, une salle de billard, un cinéma maison, un gymnase, une chapelle, une salle à manger avec service aux tables. Les services de préposés sept jours sur sept et 24h sur 24 seront à disposition, en plus de service infirmier. Le projet global est estimé à environ 12 millions $. Les travaux débuteraient en septembre 2012, pour une livraison en octobre 2013. «Nous avons déjà commencé à faire de la location et la population répond bien. Nous en avons déjà huit loués», a dit M. Boulay. Deux options regardées Pour l’ancien bâtiment du CLSC, qui sera éventuellement réaménagé, deux options sont à l’étude. Il pourrait s’agir d’un immeuble locatif d’une trentaine de chambres pour des travailleurs ou d’une résidence pour personne en perte d’autonomie. Pour la seconde option, des discussions sont en cours avec le réseau public de la santé afin de tenter de mettre sur pied un partenariat. «Nous n’avons aucune entente actuellement. On ne sait pas si nous allons l’opérer nous-mêmes, ou faire un partenariat, mais le projet n’est pas tributaire d’une entente avec le réseau public», a souligné le vice-président au développement. Déjà propriétaire de la résidence des Bâtisseurs à Sept-Îles, JPH International n’en sera pas à son premier projet dans la région.

Partager cet article