Un 4 à 7 pour les espèces en péril

Par 12:00 AM - 07 mars 2013
Temps de lecture :

Le Comité ZIP de la rive nord de l’estuaire organise un 4 à 7 au profit du Fonds des espèces en péril, le 21 mars au Carrefour maritime.

Karine Boivin Forcier

Depuis sa création par le Comité ZIP de la rive nord de l’estuaire en 2002, ce Fonds a déjà permis de mettre en place plusieurs projets pour la protection des espèces de la Côte-Nord, dont des carnets et affiches sur dix espèces en péril, un réseau de panneaux d’interprétation, un plan d’intervention sur les mammifères marins et un sentier maritime sur la rive nord de l’estuaire. L’activité servira donc à amasser de l’argent qui permettra à l’organisme de poursuivre ses objectifs.

Lors de l’événement, une dégustation de bières des microbrasseries Au fou brassant de Rivière-du-Loup et Le Naufrageur de Carleton sera organisée. Les participants pourront choisir six verres de quatre onces, parmi un choix de 14 sortes de bières. Un cocktail dînatoire composé de produits locaux sera concocté par les élèves du cours de cuisine du Centre de formation professionnelle et générale Manicouagan. Une quinzaine de billets, au coût de 40 $, sont encore disponibles.

Parrainez une espèce

Depuis les débuts du Fonds des espèces en péril, le Comité ZIP a lancé le parrainage d’espèce. Les personnes intéressées peuvent faire un don et voir leur nom inscrit comme parrain d’une espèce en particulier. Les personnes qui donnent 1 500 $ reçoivent en échange une aquarelle du peintre Richard Caron représentant l’espèce qu’elles parrainent. Il est toutefois possible de parrainer en partie une espèce.

À ce jour, trois espèces recherchent encore un parrain. La cicutaire maculée, une plante, et le marsouin commun attendent encore de généreux donateurs, tandis que le rorqual à bosse est en partie financé. Ces espèces seront présentées lors du 4 à 7, de même que les parrains qui participent au programme. Le Comité ZIP profitera aussi de l’occasion pour présenter les projets financés par le Fonds des espèces en péril, ainsi que ses propres activités.

photo: Le marsouin commun est l’une des espèces en péril de la Côte-Nord qui cherche encore un parrain. Le 4 à 7 organisé par le Comité ZIP de la rive nord de l’estuaire permettra de réaliser des projets pour protéger cette espèce ainsi que d’autres dans la région.

Partager cet article