Club Nature-aux-pattes: la forêt attire les randonneurs

Par 12:00 AM - 12 mai 2015
Temps de lecture :

Baie-Comeau – La forêt de la Manicouagan attire les villégiateurs, les chasseurs et les pêcheurs, ça c’est connu. Ce qui l’est un peu moins, c’est l’attraction qu’elle a pour les randonneurs.
Charlotte Paquet

Fondé voilà neuf ans par des enseignantes retraitées, le club Nature-aux-pattes réunit des amoureux de marche, de raquettes et de nature. Il permet de briser l’isolement, de découvrir des sites magnifiques et de se tenir en forme, explique Véronique Gendron, une responsable.
Des randonnées sont organisées deux fois par semaine, soit les mardis et une journée de la fin de semaine. Le calendrier des endroits visités sur semaine est établi au début de l’automne pour toute l’année, qui prévoit une relâche en été. La destination pour les excursions du week-end se décide peu de temps à l’avance.
Parmi les sorties de prédilection des randonneurs, il y a les secteurs du Parc Boréal à Baie-Comeau et de la rivière aux Outardes et de la rivière aux Rosiers du côté de la péninsule Manicouagan. Le sentier de la croix à Franquelin est également un incontournable. Pour allonger la sortie, les gens partent de Mistassini. Vingt-et-un marcheurs se sont récemment retrouvés aux Îlets-Jérémie «pour un beau six kilomètres le long des rochers», précise Mme Gendron.

Catégorie intermédiaire
La plupart des trajets couvrent une distance de sept à dix kilomètres sur des sentiers de catégorie intermédiaire. En fin de semaine, le degré de difficulté est parfois moindre puisque les randonneurs sont plus nombreux. Le club Nature-aux-pattes veut s’adapter à sa clientèle. En hiver, les sorties attirent de 15 à 24 raquetteurs.
Il n’en reste pas moins que la forme est importante pour suivre les habitués. La marche en forêt est très différente de la marche dans les rues. «Ça prend des gens en forme et des gens sympathiques. Il y a de moins en moins d’enseignants et de plus en plus d’amis. On va tous là pour la même chose: la nature», indique Lise Beaulieu, une autre responsable.
Les randonnées de début et de fin de saison sont agrémentées par un vin et fromages. Elles sont toujours beaucoup courues, affirme Véronique Gendron en riant.

Photo: Claude Mazerolle et Réal Fortin sont des habitués de randonnées avec le club Nature-aux-pattes. On les aperçoit ici près de la chute de Franquelin.
 

Partager cet article