Québec investit 175 millions $ dans le projet DSO de Tata Steel

Par 12:00 AM - 26 juillet 2016
Temps de lecture :

Le gouvernement injecte 175 millions $ pour appuyer la réalisation, à Schefferville, du projet de mine à enfournement direct (DSO) de Tata Steel Minerals Canada évalué à 1,5 milliard $. Cet appui permettra la création à terme de 550 emplois.

Martin Bélanger

L’intervention du gouvernement comprend un prêt de 50 millions $ de la part d’Investissement Québec et une prise de participation de 125 millions $ effectuée par l’entremise de fonds Capital Mines Hydrocarbures.

Le ministre responsable de la Côte-Nord et du Plan Nord, Pierre Arcand, et la ministre de Développement régional, Lise Thériault, en ont fait l’annonce peu avant midi à la Marina de Sept-Îles. Le ministre Arcand agit au nom de la ministre de l’Économie, Dominique Anglade.

6 millions de tonnes de minerai par année

«La société Tata Steel a démontré sa volonté de faire des affaires au Québec en s’engageant à hauteur de 1 milliard $ dans le développement du projet DSO, lequel se démarque par le procédé novateur qu’il utilise», a déclaré dans un communiqué le ministre délégué aux Mines, Luc Blanchette.

Tata Steel Minerals Canada, fondé en 2010, est une société inscrite à la bourse de Toronto créée pour réaliser le projet DSO à partir de gisements situés au Québec et au Labrador. La société prévoit produire 6 millions de tonnes de minerai de fer annuellement et créer 550 emplois.

Première utilisatrice de Pointe-Noire

«Notre gouvernement est fier de soutenir ce projet qui contribuera à la réussite du Plan Nord en favorisant entre autres les activités de transbordement au Port de Sept-Îles. Grâce à cette initiative, Tata Steel Minerals Canada sera d’ailleurs la première compagnie minière en Côte-Nord à utiliser les actifs ferroviaires et portuaires du secteur Pointe-Noire, récemment acquis par la Société du Plan Nord», a mentionné Pierre Arcand.

La société est l’un des joueurs privés qui ont investi dans le quai multiusager. Elle a ouvert la machine en 2015 avec la fin de la construction de son usine en expédiant 2,3 millions de tonnes de minerai via les installations de Rio Tinto IOC à Sept-Îles. En 2014, la minière avait produit 73 000 tonnes.

En janvier, en marge du Forum économique de Davos, Philippe Couillard avait annoncé que Québec pourrait prendre une participation dans le projet DSO de Tata Steel Minerals Canada à Schefferville. Une entente de principe avait été conclue avec le géant indien.

«Nous sommes heureux de voir que notre collaboration avec le gouvernement du Québec ait progressé de manière significative et nous sommes reconnaissants que le gouvernement ait décidé de se joindre avec Tata Steel dans cette coentreprise», a mentionné Koushik Chatterjee, du Groupe Tata Steel.

Tata Steel Minerals Canada

Propriété de Tata Steel (94%) et New Millennium Iron (6%)

Tata Steel, géant indien de l’acier

New Millennium Iron, société canadienne

Projet DSO

Minerai de fer à enfournement direct

1,5 milliard $ d’investissements

Capacité de production de 6 millions de tonnes

Partager cet article