Le Parc Nature est de plus en plus prisé

Par Charlotte Paquet 12:00 AM - 04 Décembre 2016
Temps de lecture :
Le Parc Nature de Pointe-aux-Outardes offre de superbes points de vue.

Le Parc Nature de Pointe-aux-Outardes offre de superbes points de vue.

04Baie-Comeau – Le Parc Nature de Pointe-aux-Outardes vogue sur son élan pour une troisième année d’affilée. Pas moins de 7 250 visiteurs ont franchi sa guérite en 2016, ce qui correspond à un bond de 36 %.

Le beau temps aidant, les mois de juillet et d’aout ont été particulièrement actifs avec des hausses respectives de 106 % et 80 %. Rappelons qu’en 2015, le site avait déjà connu une augmentation incroyable de plus de 160 % de son achalandage, qui était passé de moins de 2 000 entrées à 5 320.

L’élaboration et la mise en œuvre d’un plan de développement portent leurs fruits, à la grande joie du directeur général du Parc Nature, Denis Cardinal. Cette lancée, il la savoure tout en étant conscient qu’elle aura une fin un jour. « À un moment donné, ça va se stabiliser », souligne-t-il. L’objectif sera alors de maintenir les acquis.

Il faut dire qu’en 2014 et 2015, plusieurs aménagements ont été réalisés afin d’attirer les visiteurs d’ici et d’ailleurs. Pensons seulement au circuit Wabush au pays des Innus, au Jardin d’oiseaux et à la volière à papillons, en plus de l’aménagement de gazebos et d’une aire de jeux plus attrayante avec son bateau de pirate.

Hébergement inusité

En 2016, l’offre d’hébergement inusité fait de nichoirs géants a tranquillement pris forme. Selon M. Cardinal, l’impact se fera davantage sentir en 2017 puisque les derniers mois ont plutôt été consacrés aux travaux de construction.

Une deuxième étape permettra d’isoler les cinq unités, de peaufiner la finition intérieure et d’installer un système de chauffage au propane, de façon à pouvoir y dormir toute l’année durant. La recherche de financement se poursuit, mais des bailleurs de fonds ont déjà levé la main.

Parallèlement aux nichoirs, le Parc Nature a amélioré son offre de camping. M. Cardinal parle d’une expérience camping de très petite envergure avec environ cinq emplacements pour motorisés et cinq autres pour tentes. Il y a une clientèle qui recherche cela, affirme-t-il. Aux 25 nuitées enregistrées au cours de l’été, l’objectif est d’atteindre les 200 nuitées par saison.

Les événements

La hausse de l’achalandage s’explique également par la participation des familles de la Manicouagan aux nombreux événements spéciaux organisés au Parc Nature, comme la cueillette et la dégustation de champignons, l’Halloween au Parc ou encore le Kitefest et la journée des sciences.

En 2017, un laboratoire d’astronomie s’ajoutera d’ailleurs à l’offre du parc, qui possède déjà son club d’astronomie. Connu sous le nom Espace science, il sera installé à l’entrée du site. L’ancien club d’astronomie de Baie-Comeau lui a cédé des équipements d’une valeur de 54 000 $.

« Éventuellement, on veut développer le domaine des sciences », souligne le directeur général. Les activités du laboratoire se tiendront 12 mois par année. La clientèle scolaire pourrait y trouver son compte, tout comme la population de la Manicouagan et les touristes.

Parmi les autres projets sur la table à dessin, il y a l’amélioration des infrastructures d’accueil et la construction d’un nouveau bâtiment sanitaire.

Partager cet article