Érosion des berges : plus de 500 signatures recueillies

Par Charlotte Paquet 12:00 AM - 09 mars 2017
Temps de lecture :
Jean-Sébastien Fournier, le porte-parole du comité de mobilisation, se trouve ici sur l’imposant talus qui longe sa propriété, talus qui disparait petit à petit.

Les automobilistes ne se sont pas fait prier pour signer les tracts demandant au ministère de la Sécurité publique de respecter le protocole d’entente de 2010. Photo Le Manic

Baie-Comeau – Le comité pour des solutions à l’érosion des berges de Pointe-aux-Outardes a recueilli plus de 500 signatures à sa cause, jeudi matin, lors d’un ralentissement de la circulation tenu entre 7 h et 10 h à proximité de l’intersection du Chemin principal et de la route 138.
Les automobilistes ne se sont pas fait prier pour signer des tracts demandant au ministre de la Sécurité publique, Martin Coiteux, de respecter le protocole d’entente de 2010 signé par l’un de ses prédécesseurs et confirmant l’octroi d’une somme de 2 246 000 $ pour contrer l’érosion des berges dans la municipalité.
À un moment donné, jusqu’à une dizaine de bénévoles sollicitaient la participation des usagers de la route pendant qu’un policier assurait la sécurité de l’opération. La réponse de la population a agréablement surpris le porte-parole du regroupement, Jean-Sébastien Fournier. « On est vraiment satisfaits du nombre de signatures, mais aussi de l’attitude des gens », a-t-il précisé, rappelant qu’à peine trois personnes ont refusé de signer. « Les gens nous appuient. Ils ont hâte que ce soit réglé et ils sont tannés d’en entendre parler », a-t-il ajouté.

Autres détails à venir.

Partager cet article