Desbiens et Girard améliorent leurs records à Québec

Par Sandro Célant 12:00 AM - 26 mai 2017
Temps de lecture :

Baie-Comeau – Tommy Desbiens et sa conjointe Mélanie Girard ont profité d’une autre compétition d’envergure pour retenir l’attention sur la scène provinciale de dynamophilie.

Impliqués dans la toute première épreuve officielle de la WRPF (World Raw Powerlifting Federation) présentée dans la Veille Capitale, le tandem familial a de nouveau livré la marchandise avec brio.

Ce rendez-vous inaugural orchestré par Jean-François Caron (couronné l’homme le plus fort au Canada au cours des six dernières années) a attiré un total de 35 participants dans une salle aménagée à l’hôtel Sheraton de Québec.

Tommy Desbiens (97,4 kilos) a su démarquer en se classant au second rang du cumulatif (toutes catégories confondues) à un seul point du vainqueur Adam Boucher. Selon le calcul des wilks, qui tient compte du coefficient du poids corporel et celui des charges soulevées, le Baie-Comois a totalisé 499 points.

Girard septième

De son côté, Mélanie Girard (62,2 kilos) a également fait très bonne figure avec le septième échelon au tableau officiel et son total de 433 points. La souleveuse locale a devancé plus d’une vingtaine d’hommes au combiné.

Chikitita a de plus réalisé deux nouvelles marques personnelles avec un nouveau record au squat (336 livres) ainsi qu’au soulevé de terre avec (340 livres). Elle a égalé son record au bench press avec 205 livres.

« Considérant ma préparation et toutes les petites embûches signalées au cours du dernier mois, je m’en allais là-bas avec aucune attente si ce n’était que de me changer les idées. Les choses ont finalement bien tourné », a commenté Mélanie qui, à la suite de cette performance, se situe dans le top 10 féminin à l’échelle canadienne.

Au sommet

Son conjoint s’est de nouveau hissé parmi les meilleurs du côté masculin. Deuxième au cumulatif, Tommy Desbiens a dominé l’épreuve du bench press avec un nouveau record établi à 518 livres.

L’athlète a de plus amélioré son record au soulevé de terre avec 633 livres avant d’égaler sa marque au squat avec 640 livres. « Il s’agissait d’un premier test avec cette nouvelle organisation et le bilan est très positif. Le traitement réservé aux athlètes est vraiment professionnel », a précisé le représentant local.

La WRPF existe depuis de nombreuses années à travers le monde, mais il s’agissait d’un premier défi officiel organisé au Canada. Bien soutenu par des partenaires établis, Jean-François Caron devrait revenir à la charge avec une autre épreuve prévue au mois de décembre. Nul doute qu’il pourra compter sur la présence du couple baie-comois.

Partager cet article